Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Qui est Allegorithmic, la pépite clermontoise rachetée par le géant américain Adobe ?

, , ,

Publié le

Bonne nouvelle Née en 2001 à Clermont-Ferrand, Allegorithmic vient d'être rachetée par le géant mondial américain Adobe, éditeur notamment de Photoshop.

Qui est Allegorithmic, la pépite clermontoise rachetée par le géant américain Adobe ?
Née en 2001 à Clermont-Ferrand, Allegorithmic vient d'être rachetée par le géant mondial américain Adobe.
© Pavel Protasov - Adobe

Les entreprises citées

"Nous avons de bonnes nouvelles à vous annoncer : Allegorithmic rejoint la famille Adobe, où nous continuerons à montrer la voie en renforçant la création 3D." C’est par ces quelques mots que Sébastien Deguy, fondateur d’Allegorithmic, a annoncé via son compte Facebook le rachat de son entreprise par le géant mondial Adobe, éditeur notamment de Photoshop.

Cette entreprise née en 2001, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est devenue en quelques années leader mondial de la création de matières et textures 3D pour la plupart des jeux vidéo, grâce à un outil extrêmement puissant baptisé Substance. Il est massivement utilisé aujourd’hui dans le secteur des jeux vidéo (Call of Duty, Assassin's Creed ou encore Forza), mais aussi au cinéma (Blade Runner 2049, Pacific Rim Uprising et Tomb Raider), la télévision, l'industrie automobile ou encore la publicité. Parmi ses clients, Electronic Arts, Ubisoft, BMW, Ikea, Louis Vuitton…

"Je vis mon "moment Peter Jackson"

Créée par un jeune mathématicien clermontois profondément attaché à ses racines, cette société est devenue la référence mondiale du texturing vidéo. Passée de quatre salariés à une centaine dans le monde, elle enregistrait en 2017 un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros. Une success story que Sébastien Déguy lui-même n’avait jamais envisagée, comme il l’écrit (en anglais) dans un billet publié sur la plate-forme Medium.

"Je vis mon "moment Peter Jackson [NDLR : référence au réalisateur néo-zélandais passé du films de genre à petits budgets à la trilogie du Seigneur des Anneaux], confie-t-il. Si quelqu'un m'avait dit il y a 17 ans, quand j'ai lancé l'aventure Allegorithmic : "Seb, la société que tu lances, l'équipe que tu vas réunir, les produits que tu vas créer vont un jour être reconnus par Adobe à tel point qu'ils vont venir frapper à ta porte et te demander de diriger leurs activités 3D", j'aurais toussé et ri, je crois. Dans ma propre Nouvelle-Zélande, en Auvergne, en France, une région plutôt rurale et à l'écart où j'ai grandi, j'envisageais simplement de construire des logiciels cool pour les artistes, et certainement pas ce type de destin !"

Sébastien Déguy s’apprête donc à quitter son Auvergne natale pour la Silicon Valley. Une belle trajectoire !

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle