Qui détiendra le futur Suez ?

Le 14 mai prochain, l’accord entre Suez et Veolia doit être signé. Les négociations battent leur plein, notamment pour savoir quelle part les actionnaires du nouveau Suez vont pouvoir emporter, tandis l'unité des syndicats s'est fissurée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Qui détiendra le futur Suez ?
Bertrand Camus, le directeur général de Suez, dirigera-t-il la future entité ? Le soutien des salariés pourrait être un argument de poids.

Lorsque Suez et Veolia ont mis fin à une bataille de plus sept mois, le 12 avril, ils ont annoncé que l’accord devrait être conclu le 14 mai prochain. Depuis la mi-avril, les négociations se poursuivent sur les bases de l’accord de principe signé entre les deux parties. "Nous avons signé un accord de principe qui concerne trois sujets, déclarait Philippe Varin, président du conseil d’administration de Suez, le 12 avril devant les journalistes. Le premier c’est le prix de l’action, le deuxième, le périmètre du nouveau Suez. Nous sommes arrivés à 7 milliards d’euros, soit 40% du chiffre d’affaires du groupe actuel avec environ la moitié des effectifs. Et le troisième, c’est d’accorder aux salariés concernés les garanties sociales sur quatre ans."

Veolia a augmenté le prix offert par action de 18 à 20,50 euros et étendu le périmètre du nouveau Suez. Les activités ne seront plus circonscrites à l’eau et aux déchets en France, Suez conservera le principal centre de recherche en France (Cirsee) et les activités de l’entreprise essentiellement dans l’eau en Italie, en République tchèque, en Afrique, en Asie centrale, en Inde, en Chine, en Australie et les activités monde digitales et environnementales (SES).

Un accord qui envisageait un actionnariat détenu à 40% par le fonds Meridiam, présent aux côtés de Veolia depuis le début de l’opération, à 40% par les fonds pressentis pour soutenir Suez dans une éventuelle contre-proposition, Ardian et l’américain Global Infrastructure Partners (GIP), et à 20% par la Caisse des dépôts et consignations. Enfin, les salariés devraient pouvoir obtenir 10% du capital.

Le retrait d’Ardian rebat les cartes [...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement