Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Qui de Samsung et Huawei pourrait gagner la bataille des smartphones pliables ?

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Analyse Samsung Electronics et Huawei Technologies se lancent dans la course des smartphones pliables. Une bataille qui va au-delà de ce segment de niche. L’enjeu porte sur la place de numéro un mondial de l’ensemble du marché.  

Qui de Samsung et Huawei pourrait gagner la bataille des smartphones pliables ? © Huawei

Attendus depuis cinq ans, les smartphones pliables, qui se transforment tantôt en téléphone tantôt en tablette, deviennent réalité. La course est lancée par Samsung Electronics et Huawei Technologies. Le Galaxy Fold du premier contre le Mate X du second. La bataille s’annonce impitoyable entre les deux titans des mobiles, même si d’autres constructeurs dont Xiaomi, Lenovo et TCL se préparent à prendre la vague.

Un bon début

"Ce lancement est le plus important dans les smartphones depuis l’introduction de l’iPhone en 2007 par Apple, affirme Neil Mawston, analyste au cabinet Strategy Analytics. Pour une première génération de produits, nous avons affaire à de très bons appareils. Ils sont relativement coûteux, volumineux et lourds, mais il faut bien commencer quelque part, et c’est un bon début. "

Le smartphone pliable est équipé d’un écran Oled pliable qui, une fois déplié, le transforme en tablette. Le Galaxy Fold de Samsung Electronics dispose d’un écran de 4,6 pouces en mode smartphone et 7,3 pouces en mode tablette. Le modèle 4G est positionné aux alentours de 2 000 euros. Il sera disponible au deuxième trimestre 2019. Le Mate X de Huawei Technologies arbore un écran de 6,6 pouces en mode smartphone et 8 pouces en mode tablette. Il est d’ores et déjà compatible 5G. Il sera commercialisé au milieu de 2019 aux alentours de 2 300 euros.

Prix élevés

Des prix élevés qui vont cantonner ce format à un segment de niche. " Gardez à l'esprit que les smartphones pliables sont des gadgets de luxe, estime Neil Mawston. Cela fait penser à des produits phares comme la montre Rolex ou la voiture Ferrari, réservés à des clients plutôt fortunés." Selon le cabinet Canalys, il ne devrait pas s’en vendre plus de 2 millions d’unités en 2019. Une goutte d’eau comparée à l’océan de 1,3 à 1,4 milliard de smartphones à écouler au total sur l’année.

"Samsung et Huawei représenteront la majorité des smartphones pliables écoulés en 2019, prévoit Nicole Peng, analyste chez Canalys. Mais leur priorité n’est pas de réaliser des volumes de livraison élevés. Leur objectif est plutôt d’attirer l’attention des consommateurs avec la volonté pour chacun de prouver qu’il peut réaliser les plus grandes avancées technologiques avec ce nouveau format."

Course d'image en termes d'innovation

Samsung Electronics et Huawei Technologies sont engagés dans une bataille globale, dont l’enjeu dépasse ce segment anecdotique du marché. Le géant coréen de l’électronique joue sa place de numéro un mondial des smartphones qu’il détient de façon ininterrompue depuis 2011. Sous pression chinoise, il a perdu sa couronne en Chine, en Inde, en Thaïlande ou encore en Ukraine. Résultat : ses livraisons ont chuté de 8,3% en 2018 à 291,3 millions d’unités, leur plus bas niveau en cinq ans, selon Strategy Analytics. Le lancement de son Galaxy Fold s’inscrit dans une démarche défensive visant à stopper son déclin en s’imposant comme le leader du marché en termes d’innovation.

Mais avec son Mate X, le champion chinois des mobiles fait la démonstration de sa capacité à être aussi aux avants postes de l’innovation en proposant un terminal à écran plus grand, au design plus fin et d’emblée 5G. Ce lancement s’inscrit dans une offensive tous azimuts qui vise à le hisser en tête du marché. Avec un bond de 34,5% de ses livraisons à 205,8 millions de smartphones en 2018, il se targue de talonner Apple à la troisième place mondiale selon Strategy Analytics. Et son objectif est de porter ses livraisons à 250 millions d’unités en 2019 et 300 millions en 2020. De quoi détrôner Samsung Electronics en 2020 selon Neil Mawston.

3 défis pour Huawei

La pari du dragon chinois n'est pas pour autant gagné d'avance. "Le Mate X montre que Huawei est un leader de l’innovation technologique, affirme de son coté Thomas Husson, analyste au cabinet Forrester. Son nouveau bijou technologique n’a rien à envier au Galaxy Fold de Samsung. Peu importe pourtant le degré d’innovation et de prouesse technologique, il faudra encore quelques années pour qu’une masse critique de consommateurs puisse bénéficier de la 5G et des écrans pliables. Pour se rapprocher des volumes de vente de Samsung cette année, Huawei doit réussir le lancement de son nouveau smartphone vedette le P30 fin mars prochain. Il est surtout clef que Huawei puisse trouver sa voix pour se différencier de Samsung et d’Apple et arrête d’agir comme un challenger technologique, mais à l’inverse comme un activateur de nouvelles expériences quotidiennes pour ses clients. En tant que société, Huawei reste confrontée à trois défis : développer sa personnalité de marque pour devenir leader dans les smartphones, gagner la bataille de la sécurité de la 5G pour conserver son avance technologique dans les réseaux, et convaincre des marques non chinoises d’utiliser ses solutions cloud."

Pour l'heure, c'est la défiance qui l'emporte envers ses activités dans les réseaux et le cloud. Du moins aux Etats-Unis et dans certains pays alliés. Et ceci pourrait freiner son ascension dans les smartphones selon Neil Mawston.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle