Qui de Samsung, Apple et Huawei a le plus à perdre avec l'arrivée de la 5G ?

Selon le cabinet Strategy Analytics, l’avènement de la 5G devrait redistribuer les cartes dans les smartphones. Avec la probabilité de pénaliser les trois leaders actuels du marché : Samsung Electronics, Huawei Technologies et Apple. Mais c’est le géant coréen de l’électronique qui risque d'en pâtir le plus.

Partager
Qui de Samsung, Apple et Huawei a le plus à perdre avec l'arrivée de la 5G ?
Galaxy S9, la dernière génération de smartphones vedettes de Samsung Electronics.

A chaque nouvelle génération de mobiles, il y a des gagnants et des perdants parmi les constructeurs de terminaux. Ce sera inévitablement le cas dans la 5G. Selon une étude du cabinet Strategy Analytics, elle a toutes les chances de chambouler le marché, avec la probabilité de pénaliser les trois leaders actuels des smartphones : le coréen Samsung Electronics, le chinois Huawei Technologies et le californien Apple.

Motorola et Nokia, deux leaders déchus

A cet égard, l’histoire des mobiles est riche d’enseignements. L’américain Motorola, ancien roi des communications radio (il est l’inventeur du premier terminal ayant servi au débarquement américain en Normandie en 1944), a dominé la première génération de mobiles. Un leadership qu’il a cédé à Nokia lors du passage à la 2G, alors qu'il a été l'inventeur du téléphone portable en 1979. Il a ensuite disparu, vendu tour à tour à Google et à Lenovo. La marque subsiste toujours en tant que porte-étendard de Lenovo dans les mobiles. Mais le groupe chinois peine toujours à en enrayer le déclin et ce en dépit d’investissements considérables en R&D et marketing.

Autre leader déchu : Nokia. Le passage à la 4G lui a été fatal. La marque refait surface à l’initiative de HMD Global, une start-up créée en 2016 par des anciens cadres du constructeur finlandais, avec le soutien de Foxconn, numéro un mondial de la sous-traitance électronique. Elle monte doucement sur le marché en jouant les cartes de la robustesse, fiabilité et simplicité d’emploi qui ont fait le succès des téléphones 2G de Nokia dans les années 2000.

Samsung Electronics a bénéficié de la transition vers la 3G, et Huawei Technologies de celle vers la 4G. Apple reste un cas à part. De par son positionnement premium, le constructeur américain se distingue par une forte immunité face aux bouleversements du marché. Il devrait conserver son volume de livraison actuel d’iPhone. Ce ne serait pas le cas de Samsung Electronics. Sur tous les fronts, le géant coréen est sur la défensive, sérieusement bousculé par la montée irrésistible des constructeurs chinois. Depuis trois ans, il ne cesse de perdre du terrain au point de voir ses livraisons tomber en dessous des 300 millions de smartphones en 2018, une première depuis 2012.

Les petits acteurs ont des chances de survivre

Strategy Analytics ventile les constructeurs principalement dans deux groupes. D’un côté, les acteurs locaux comme Sharp au Japon, ZTE en Chine et plus récemment Sony. Ils ont réussi à réduire leurs coûts et à valoriser leurs marques localement. Ils ont des chances de survivre à la révolution de la 5G s'ils parviennent à consolider leurs bases locales. De l’autre, les acteurs globaux comme Samsung Electronics, Apple, Huawei Technologies, Xiaomi, Oppo et Vivo. C’est parmi eux qu’il y aura des gagnants et des perdants.

"Les constructeurs de smartphones sont confrontés à une transition complexe vers la 5G et aux nouveaux modèles pliables et enroulables simultanément, à un moment où les consommateurs sont de plus en plus réticents à dépenser entre 800 et 1 000 dollars pour une amélioration incrémentale, commente dans le communiqué Ken Hyers, analyste chez Stratgy Analytics. La concurrence sur la base de l’avantage technologique sera extrêmement difficile et inévitablement de courte durée sans un portefeuille solide de titres de propriété intellectuelle. La 5G représente une opportunité pour les nouveaux constructeurs d'émerger et pour les acteurs établis, qui luttent de longue date pour conserver leurs positions, de se réinventer tandis que les leaders actuels font face à une concurrence redynamisée."

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

DATE DE REPONSE 13/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS