Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Qui de NXP, Infineon et STMicroelectronics a réalisé les meilleures performances en 2017 ?

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

NXP, Infineon Technologies et STMicroelectronics se disputent le titre de champion européen des puces électroniques, avec des résultats financiers contrastés en 2017. Comparaison de leurs performances au cours de l’année écoulée et projection à l’horizon 2020.

Qui de NXP, Infineon et STMicroelectronics a réalisé les meilleures performances en 2017 ?
Usine de STMicroelectronics à Rousset
© Guittet Pascal

NXP, Infineon Technologies et STMicroelectronics, les trois leaders européens des semiconducteurs, présentent des profils industriels similaires tant en produits qu’en marchés adressés. Ils ont tous publié leurs résultats du quatrième trimestre 2017. L’occasion de comparer leurs performances au cours de l’année écoulée et de tenter une projection à l’horizon 2020. Avec une question : qui va s’imposer comme le champion européen des puces électroniques?

STMicroelectronics gagne en croissance

STMicroelectronics gagne la course à la croissance. Alors que le marché des semiconducteurs hors mémoires, dont les trois majors européens sont absents, a augmenté de 10% en 2017 selon SIA, le syndicat américain du secteur, le fabricant franco-italien de puces électroniques se distingue par un bond de 19,7%. Un résultat au-dessus des attentes qui s’explique par le succès des contrats emportés auprès de Apple, Samsung Electronics, Huawei, Oppo, Vivo ou encore Nintendo.

Selon le désossage de Yole Développement, le groupe, dirigé par Carlo Bozotti, fournit quatre composants de l’iPhone X, dont le détecteur infrarouge à temps de vol, composant clé de la caméra 3D TrueDepth utilisée pour le déverrouillage automatique du terminal par reconnaissance faciale, alors qu’il ne livre dans la génération précédente d’iPhone 7 qu’un seul composant : le capteur de proximité.

Infineon Technologies affiche une progression de 9,5% en 2017, en ligne avec celle du marché hors mémoires. Le fabricant allemand, numéro un mondial des circuits de cartes à puce et des composants de puissance selon le cabinet IHS Markit, se targue d’une croissance organique moyenne de 9% par an depuis 1999, alors que le marché n’a augmenté en moyenne que de 6% par an selon les statistiques de WSTS.

NXP, champion de la rentabilité

Le résultat de NXP tranche avec un recul de 3%. Mais cette régression découle de la perte de l’activité dans les circuits standards cédée en février 2017 aux fonds d’investissement chinois JAC Capital et Wise Road Capital et logée maintenant au sein d’une nouvelle société baptisée Nexperia. L’activité conservée autour des circuits mixtes à hautes performances affiche une hausse de 8%.

Sur le terrain de la rentabilité, c’est le fabricant néerlandais, numéro un mondial des puces pour voitures, des microcontrôleurs hors automobile, des circuits de sécurité et puces sans contact NFC selon IHS Markit, qui l’emporte avec une marge d’exploitation de 29,4%, contre 17,3% pour Infineon Technologies et 12,4% pour STMicroelectronics. Sa rentabilité nette de 24% a de quoi faire pâlir d’envie ses concurrents allemand et franco-italien qui en sont, eux, à des taux respectifs de 11,6% et 9,6%.

Envolée des capitalisations

Avec 9,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour 31 000 personnes, NXP s’impose comme le champion européen des puces. Un titre qu’il a arraché à STMicroelectronics après le rachat en décembre 2015 de l’américain Freescale. Il est suivi par Infineon Technologies avec 8,9 milliards de dollars pour 37 500 personnes puis STMicroelectronics avec 8,3 milliards de dollars pour 45 500 personnes.

La capitalisation boursière des trois entreprises a été multipliée par trois à quatre en un an. NXP se détache avec 40 milliards de dollars, contre environ 30 milliards de dollars pour Infineon Technologies et 20 milliards de dollars pour STMicroelectronics.

Bientôt un tête-à-tête entre ST et Infineon

Qu’en-est-il de l’avenir ? NXP est en en passe d’être racheté par le géant américain de puces mobiles Qualcomm. La transaction n’attend plus que le veut vert de Pékin pour être finalisée. Peut-être au cours du premier trimestre 2018. La course en Europe va alors se réduire à un tête-à-tête entre Infineon Technologies et STMicroelectronics. Selon les projections de Thomson Reuters, le groupe allemand devrait conserver l’avantage d’ici 2020 tant en chiffre d’affaires (10,8 milliards de dollars, contre 10,2 milliards de dollars pour le franco-italien) qu’en rentabilité (marge d’exploitation de 17,4%, contre 15% pour STMicroelectronics).

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus