Qui a fabriqué Zoé ?

Développée par Renault dans le cadre du programme électrique de l'Alliance Renault-Nissan, la Zoé doit ses principales innovations à des collaborations nouées par le constructeur français.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Qui a fabriqué Zoé ?

"Fabriquer une voiture électrique ne diffère pas fondamentalement de la fabrication d'une voiture classique" aime à rappeler Simon Luque, directeur du programme ZE (le programme véhicules électrique de Renault). Comme sur ses autres programmes véhicules, la marque au losange a travaillé avec différents partenaires pour élaborer la compacte.

- La plateforme: La Zoé doit beaucoup à la Clio 4. Les deux compactes partagent la même plateforme, ce qui permet à Renault de les assembler sur la même ligne dans son usine de Flins (Yvelines). "Flins dispose d'une capacité installée de 150.000 véhicules électriques par an et nous pouvons nous adapter sans problème à la demande. La production est en plein démarrage" a précisé Simon Luque, directeur programme ZE chez Renault, lors des essais presse de la Zoé. La voiture zéro émission emprunte aussi quelques éléments du berceau avant à la Mégane.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

- La batterie: Après avoir envisagé la solution offerte par le partenaire de Nissan NEC, Renault s'est finalement tourné vers LG. Le Coréen fournit les cellules de la batterie qui est ensuite assemblée à Flins. "Nous avons choisi LG pour une question de gestion de capacités" a expliqué Simon Luque, directeur programme ZE chez Renault, sans entrer plus dans le détail. Le projet d'une usine de construction de batterie en France pour approvisionner Renault n'est pas abandonné. Le Français étudierait actuellement plusieurs implantations. "Mais ce n'est pour les prochaines années" a tout de suite tempéré Simon Luque.

- Le moteur : L'usine qui produit le moteur électrique est elle clairement identifiée, il s'agit de Cléon (Seine-Maritime). Le site débutera la production des blocs moteurs en tout début d'année prochaine.

- Le système de freinage : pour le moment, Renault se fournit chez Continental. TSE et Bosch fournissent également des éléments essentiels de la Zoé. Le premier fournit la pompe à chaleur qui évite a la voiture de puiser dans la batterie pour chauffer l'habitacle. Le second est a l'origine du freinage découplé. Ce système autorise un frein moteur et la récupération de l'énergie au freinage.

- Les pneus: L'économie d'énergie est aussi du à Michelin. Le groupe français a mis au point des pneus spécial véhicule électrique à très faible résistance au roulement.

- La tablette multimédia R-Link : cet outil n'est pas propre à Zoé, Renault souhaite aussi l'installer sur la Clio 4 puis sur d'autres modèles. Développée en interne par le Français, elle a bénéficié de l'expertise d'Atos et de Tom-Tom. "La plateforme sera ouverte aux développeurs qui pourront proposer à Renault des applications" explique-t-on chez Renault. La tablette est associée à un magasin pour télécharger des applications, comme sur un smart phone. Des difficultés dans le développement de R-Link ont toutefois retardé le lancement de la Zoé.

Pauline Ducamp

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS