L'Usine Agro

Sanofi, Saint-Gobain... Ces industriels et distributeurs français qui se mobilisent pour aider le peuple libanais

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le , mis à jour le 12/08/2020 À 10H14

Pour éviter au peuple libanais de subir une crise sanitaire en conséquence de l'explosion qui a eu lieu le 4 août, industriels et entreprises françaises ont décidé de se mobiliser. Plusieurs tonnes de matériels médicaux et de denrées ont ainsi déjà été envoyées vers le pays du Cèdre. 

Sanofi, Saint-Gobain... Ces industriels et distributeurs français qui se mobilisent pour aider le peuple libanais
Les équipes du centre de distribution de Sanofi à l'oeuvre.
© Sanofi

Industriels et entreprises françaises se mobilisent pour éviter que la catastrophe de Beyrouth ne se transforme encore plus en crise sanitaire. Dans l'industrie pharmaceutique, agroalimentaire ou encore dans la distribution, ils sont déjà plusieurs à avoir annoncé l'envoi de matériels et d'approvisionnements, à peine une semaine après l'explosion qui a fait au moins 158 morts, une soixantaine de disparus et plus de 6 000 blessés.

Sanofi envoie quatre tonnes de matériels médicaux

Par le biais de sa fondation, Sanofi est à l'origine de deux programmes. Le premier, soutenu par le gouvernement et l'Unicef, a permis l'envoi, le 9 août, de de médicaments et de vaccins de Sanofi destinés aux patients libanais. 10 000 doses de vaccins contre le tétanos, d'antibiotiques, d'analgésiques et autres produits de santé qui ont été directement distribués aux hôpitaux.

Avec l'aide de l’association Tulipe, qui fédère les dons des entreprises de santé, deux tonnes supplémentaires de matériels ont également été envoyés. Au total, Sanofi est à l'initiative de l'acheminement d'environ quatre tonnes de produits médicaux au Liban.

Carrefour et les meuniers français acheminent des denrées

Le 8 août, Carrefour a également annoncé l'envoi de l'équivalent de 52 palettes de denrées non périssables, comme des pâtes, du riz et des conserves, soit environ 40 tonnes d'aliments. Sur place, le tout a été récupéré par un partenaire du français, et distribué par des ONG locales.

Le 10 août, l'Association nationale de la meunerie française a annoncé l'acheminement de 500 tonnes de farine de blé pour la population libanaise. La cargaison a été rapidement fournie par une vingtaine de meuniers français "répartis sur tout le territoire et de toutes tailles", précise un communiqué.

C'est le porte-hélicoptères Le Tonnerre qui s'est chargé de transporter 250 premières tonnes le 9 août, après avoir quitté la base navale de Toulon (Var). Un deuxième chargement doit effectuer le même trajet le mardi 11 août.

Saint-Gobain fournit des matériaux de construction

Saint-Gobain s'est également joint au mouvement. L'industriel a rempli neuf semi-remorques et un camion de 19 tonnes de matériaux de construction de second oeuvre, comme des plaques de plâtre, de la laine de verre et des dalles de plafond. Le convoi est arrivé à Toulon (Var) le matin du 8 août afin que les produits soient envoyés le soir même vers le Liban. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte