International

Quelles matières premières dans un monde 100% électrique

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Après avoir désossé une Chevrolet Bolt, le véhicule électrique le plus vendu, l’UBS Evidence Lab a extrapolé l’impact matières d’une conversion totale du secteur automobile à l’électrique. Dans le châssis, une partie de l’acier est remplacée par de l’aluminium pour alléger la structure en compensation du poids de la batterie. Le volume de cuivre augmente avec le nombre de câblages électriques. La multiplication des batteries fait exploser les besoins de lithium, de cobalt, mais aussi de nickel. Les aimants permanents soutiennent la demande de terres rares. Le seul perdant est le groupe des platinoïdes, dont le besoin décroît avec la disparition des pots catalytiques. Ces prévisions s’appuient sur les technologies existantes et pourraient être caduques en cas d’innovation de rupture.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte