Economie

Que l'industrie cesse de se plaindre !

,

Publié le

A l'occasion de la semaine de l'industrie, les Arts et Métiers et L'Usine Nouvelle se sont associés pour publier le premier baromètre mesurant l'image de ce secteur auprès de jeunes lycéens. Un sondage qui confirme hélas l'image désuète et peu attractive de ce secteur.

Que l'industrie cesse de se plaindre ! © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Autant se le dire tout de go, si l'industrie avait sa page facebook, elle n'aurait pas beaucoup de fans aujourd'hui. Selon le premier baromètre réalisé par Les Arts et Métiers et L'Usine Nouvelle auprès des lycéens des filières scientifiques et techniques, l'industrie n'est clairement pas un secteur d'avenir. Moins d'un jeune sur deux reconnait qu'il aimerait y travailler, selon le sondage mené par Opinionway. Et il ne sont que deux sur trois à en avoir une bonne opinion, ce qui fait de l'industrie le secteur le moins bien perçu de tous.

Suprenant ? Pas vraiment. Ces résultats -inquiétants en soi- sont finalement assez prévisibles. Ce désanchentement de l'industrie est assez compréhensible si l'on se remémore la manière dont on en a parlé dans la presse grand public ces derniers mois et années. Les "dossiers" Florange, Petroplus, PSA Aulnay ont fait mal... Et, pour le grand public comme pour les jeunes, l'industrie, c'est d'abord cela ! Ils le disent d'ailleurs très clairement dans les mots ou idées qu'ils associent spontanément à ce secteur. Si une majorité pense d'abord "usine", "ingénieur" et "automobile", ils y associent aussi rapidement les termes "licenciements", "difficile" ou "salissant".

Revisiter nos discours

Ce baromètre est un signal d'alarme. Et il doit être pris comme tel, comme une preuve de la déplorable image que traîne ce secteur que nous aimons tant. Avec la semaine de l'industrie, le ministère du redressement productif et les fédérations se mobilisent pour corriger les idées reçues en faisant découvrir usines et métiers. Un train, dont L'Usine Nouvelle est le partenaire, vient même d'être lancé pour montrer tout le potentiel de ce secteur. Mais il faudra faire plus, beaucoup plus pour changer le regard des jeunes. Le discours que porte l'industrie sur l'industrie doit être revisité. Cette communauté, dont L'Usine Nouvelle se veut le média incontesté, doit rompre avec les discours plaintifs (compétitivité, coût du travail...) pour parler un peu plus de son avenir.

Car, finalement, ce que nous crient ces jeunes à travers ce sondage, ce n'est pas leur désamour de l'industrie mais plutôt qu'ils ne connaissent pas ou trop mal ce secteur. Un secteur qu'ils associent pourtant (à 90%) à l'idée d'innovation et de technologies de pointe. Une lueur d'espoir ?

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte