Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Que devient Allice, le centre technique transverse de l’efficacité énergétique industrielle

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Huit mois après sa création, l’Alliance Industrielle pour la Compétitivité et l’Efficacité Énergétique (Allice) a partagé un premier point d’étape. Les choses avancent. Le recrutement d’adhérents continue.

Que devient Allice, le centre technique transverse de l’efficacité énergétique industrielle
Dans le cadre d'Allice, le CEA Liten va lancer une thèse sur l’optimisation mathématique des échangeurs de chaleur.
© abarbaux

20 adhérents et deux études lancées, tel est le bilan de l’Alliance Industrielle pour la Compétitivité et l’Efficacité Énergétique (Allice), huit mois après sa création le 1er juin 2018 à l’initiative du Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques (CETIAT), en partenariat avec le CEA Liten, le Cetim, le Centre technique agroalimentaire (CTCPA) et le cabinet conseil en énergie ENEA Consulting.

Son but, casser les silos sectoriels et aider les PMI à trouver des solutions d’efficacité énergétique adaptées à leurs faibles moyens

d’investissement et à leur process. Elle vise aussi à aider les industriels ayant des solutions à se fédérer "pour passer du déployable au déployé", explique David Bardina, directeur du cabinet Enea consulting. Selon lui, si toutes les solutions technologiques existantes étaient déployées, l’industrie pourrait baisser de 20% ses consommations d’énergie. Sauf qu’actuellement, ces solutions sont trop spécifiques à une production donnée et les retours sur investissements sont trop longs.

Sur les cendres des ITE

Allice s’est constitué pour changer les choses, mais en tirant parti des expériences ratées des deux instituts de transition énergétique (ITE) qui ont fermé, notamment de PS2E (Paris Saclay Efficacité Energétique). "Voulus par le gouvernement, ils comprenaient un vice majeur, celui d’être pilotés par de grands groupes", explique Christophe Debard, président exécutif d’Allice, créé sous forme de SAS, plutôt que d’association pour des raisons juridiques. Dans Allice ce sera donc un membre, une voix. Et si les cinq membres fondateurs peuvent apporter leurs idées, ce sont les adhérents qui décident des actions.

Récupération de buées

Lors de la première réunion du club "Prime", comprenant les 20 premiers adhérents et 10 entreprises très intéressées, ont ainsi été décidées - parmi une quinzaine de propositions - quelles seraient les deux premières études à mener et partager au sein d’Allice. La première concerne une étude sur les freins à la récupération de buées et de leur chaleur dans les process industriels. La seconde vise à dresser un benchmark des solutions numériques de management de l’énergie, ou EMS. Le CEA Liten a aussi annoncé qu’une thèse sur l’optimisation mathématique des échangeurs de chaleur serait lancée en septembre prochain.

Les premiers projets de recherche collaboratif, qui ne concerneront que quelques membres, n’ont quant à eux pas encore été lancés. Une nouvelle réunion des membres est prévue en mars. D’ici là, Allice continue son recrutement, si possible auprès des industriels utilisateurs. Les vingt premiers membres sont tous dans le camp des offreurs ou acteurs de l’énergie.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

29/01/2019 - 09h29 -

Comment faire évoluer le modèle énergétique d'un pays,dominé par l'atome, qui du fait de ses contraintes multiples, ruine son économie en absorbant les moyens de sa transformation, avant qu'elle n'est pu se faire ? Avec de telles contraintes on est pas près de sortir de l'endettement !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle