Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Que compte faire Samsung pour sauver ses smartphones en Chine?

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Terrassé dans les smartphones en Chine, Samsung Electronics s’interroge sur la façon de redresser la situation. Il en va de son avenir sur le plus grand marché mondial des mobiles.

Que compte faire Samsung pour sauver ses smartphones en Chine?
Galaxy S9, dernière génération de smartphone vedette de Samsung
© Samsung

C’est l’heure des interrogations pour Samsung Electronics. Le géant coréen de l’électronique réfléchit à la façon de sauver ses smartphones en Chine. Selon la presse coréenne, plusieurs options sont sur la table, dont l’arrêt de la fabrication des produits vendus dans l’Empire du Milieu au profit d’un modèle de sous-traitance locale.

1% de part de marché en Chine

Le groupe de Séoul, numéro un mondial des smartphones en volume depuis 2012, subit une débâcle vertigineuse en Chine. Après

avoir dominé ce marché en 2012 et 2013 avec un pic de part de marché de 19,6% au troisième trimestre 2013, il est tombé à seulement 1% au premier semestre 2018, selon les données communiquées à L’Usine Nouvelle par le cabinet Counterpoint. Il ne fait même plus aujourd'hui partie du Top 10 local des ventes.

Cet effondrement découle de la montée en puissance foudroyante des constructeurs chinois et tout particulièrement des quatre champions Huawei Technologies, Xiaomi, Oppo et Vivo. A eux quatre, ils trustaient 69% des ventes en Chine au deuxième trimestre 2018 selon Counterpoint. Aucun des smartphones de Samsung Electronics ne figure dans le Top 5 des ventes locales.

"Samsung souffre de son appartenance à l’écosystème d’Android, explique à L’Usine Nouvelle Mengmeng Zhang, analyste chez Counterpoint. Il existe plusieurs produits de remplacement à ses smartphones réalisés par des équipementiers chinois dans toutes les gammes de prix. Une qualité améliorée avec des prix compétitifs, un meilleur accès au marché, des campagnes marketing réussies et la possibilité de localiser les produits pour répondre aux demandes des consommateurs chinois : tels sont les ingrédients qui ont permis aux constructeurs chinois de gagner plus de parts de marché en Chine. Leur avancée rapide sur le marché s’est faite principalement aux dépens de Samsung. "

Résistance d'Apple

Paradoxalement, Apple résiste bien à la montée de cette concurrence. Selon Counterpoint, il occupe la cinquième place au deuxième trimestre 2018 en Chine avec une part de marché de 8% en volume, derrière Huawei Technologies (20%), Oppo (19%), Vivo (17%) et Xiaomi (13%). "Il y a deux raisons principales à son maintien dans le top 5 en Chine, précise Mengmeng Zhang. Tout d'abord, Apple bénéficie d’une marque haut de gamme très forte, symbole de statut social en Chine. Il reste le leader du marché en termes d'innovation et de design dans les smartphones. Deuxièmement, le système d’exploitation iOS d’Apple est un facteur important d’adhésion aux produits de la marque. Sur la base de notre enquête, les utilisateurs d’Apple sont souvent réticents à passer aux appareils Android en raison de l’expérience utilisateur, de la convivialité et de la sécurité du système d’exploitation iOS."

Depuis un an, Samsung Electronics tente de redresser la situation en restructurant son activité et en musclant son réseau de distribution en Chine. Sans grand succès jusqu’ici. Selon The Korea Herald, le groupe envisage d’arrêter de fabriquer des smartphones pour ce marché pour se reposer sur le constructeur local Wintech sur un modèle de sous-traitance ODM (Original design manufacturer) couvrant à la fois la conception et la production. Ce qui reviendrait à apposer juste sa marque sur des smartphones entièrement réalisés par ce sous-traitant.

Pas de quoi laisser Mengmeng Zhang optimiste. " L’utilisation d’un sous-traitant ODM chinois pour construire et fabriquer des smartphones Galaxy ne serait probablement pas la solution pour retrouver la part qu’avait Samsung lorsqu’il était numéro un en Chine, estime l’analyste. Il est très difficile pour une marque de rebondir une fois qu’elle a perdu la confiance des consommateurs, en particulier dans un marché aussi concurrentiel que la Chine. La réputation de Samsung en Chine s’est détériorée à cause de la manière dont la société a géré l’incident du Galaxy Note 7 qui avait tendance à exploser à cause de sa batterie. En outre, la situation politique entre la Chine et la Corée du Sud a également un impact négatif sur les décisions d’achat des consommateurs chinois."

Un marché stratégique

Dong-Jin Koh, le PDG de la division informatique et mobiles de Samsung Electronics depuis 2017, s’impatiente. Il fait du redressement de la situation en Chine une grande priorité. Selon la presse coréenne, Tae-Moon Roh, le vice-président exécutif de l’activité dans les mobiles est envoyé tous les mois inspecter les progrès chez le grand pays voisin.

Si les difficultés persistent, le groupe coréen pourrait-il être contraint de quitter le marché à l’instar de Sony ? "C’est peu probable, tranche l’analyste de Counterpoint. Car malgré le déclin de sa part de marché, Samsung conserve des volumes de ventes significatifs. En tant que plus gros marché de smartphones au monde, la Chine reste une zone importante et stratégique." Selon Counterpoint, 468 millions de smartphones ont été écoulés en Chine en 2017, ce qui représente 30,2% de l’ensemble des livraisons dans le monde.

 

Evolution de la part de marché de Samsung dans les smartphone en Chine:

Source: Counterpoint

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle