Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Que cachent les bons résultats de Tesla ?

Léna Corot , , ,

Publié le

Tesla annonce des livraisons et une production record, et prend, dans la foulée, plus de 5% à Wall Street. Alors même qu'elle n'a vendu que 76 000 véhicules l'année dernière, la société d'Elon Musk valorisée à 47,35 milliards de dollars lundi 3 avril devance Ford.

Que cachent les bons résultats de Tesla ?
13 540 de la Tesla Model S ont été vendues lors du premier trimestre.
© Julien Bergounhoux

Lundi 3 avril, Tesla a pris plus de 5% à Wall Street. Valorisé à 47,35 milliards de dollars, la société d'Elon Musk devance ainsi Ford de près de 2 milliards de dollars. Et est juste derrière… General Motors valorisé à 51 milliards de dollars.

Cela peut sembler étonnant quand on sait que Ford c'est près de 6 millions de véhicules vendus en 2016 pour plus de 10 milliards de dollars de bénéfices. A l'inverse Tesla n'a vendu que 76 000 véhicules l'année dernière, et la société n'a toujours pas fait de bénéfices.

Mais Tesla a un atout précieux aux yeux du marché : un potentiel de croissance. Et le marché s'est emballé suite à l'annonce, dimanche 2 avril, d'un nombre de livraison record. La société a annoncé avoir livré 25 000 véhicules (13 540 berlines Model S et 11 550 Model X) lors du premier trimestre. Et Elon Musk a confirmé viser entre 47 000 et 50 000 livraisons de ces deux modèles sur l'ensemble du premier semestre 2017.

Un pari sur l'avenir

La production au premier trimestre a également atteint un niveau record à 25 418 unités. Ces bons résultats interviennent après une chute des livraisons de 9,4% au quatrième trimestre notamment due aux retards de production liés à la mise en place d'un nouveau logiciel de pilotage automatique.

Tesla une bulle spéculative ? "Les investisseurs veulent quelque chose qui va grandir d'ici les six prochaines années, et Tesla c'est cette histoire", déclare Karl Brauer, conseillé à Kelley Blue Book, au New York Times. "Personne ne pense que Ford ou GM ne fera ça", ajoute-t-il.

Les investisseurs sont optimistes et parient sur le potentiel de croissance de Tesla. Dans leur ligne de mire, notamment, la mise sur le marché de la Model 3. La production de ce véhicule électrique qui vise le marché grand public doit débuter durant l'été 2017. Et Elon Musk vise une production atteignant 500 000 véhicules par an dès 2018.

En attendant, GM et Ford sont en bonne santé pendant que Tesla lève des fonds et ne fait toujours pas de bénéfice…

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle