Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Quatre offres de reprise pour Tilly Sabco Bretagne

, , , ,

Publié le

Quatre offres de reprise partielle ont été déposées auprès du tribunal de commerce de Brest. Dans le meilleur des cas, 55 des 195 emplois de l'abattoir de volailles seront sauvés.

Quatre offres de reprise pour Tilly Sabco Bretagne

Le feuilleton continue chez Tilly Sabco Bretagne à Guerlesquin (Finistère). Le tribunal de commerce de Brest vient de recevoir quatre offres de reprise partielle des activités de cet abattoir de volailles. La plus importante émane de l'homme d'affaires Saoudien Al Dhahry, issu de la restauration et des supermarchés. Il propose de reprendre 55 de ses 195 salariés.

L'abattoir breton Le Clézio situé à Saint-Caradec (Côtes d'Armor) souhaite sauver 25 emplois. Le groupe Hollandais Wegdam annonce la reprise de 45 salariés. Le groupe sarthois LDC pourrait, de son côté, reprendre 40 salariés, mais n'exploiterait pas le site industriel de Guerlesquin qui serait donc fermé.

En redressement judiciaire depuis le 29 juillet

Le tribunal de commerce de Brest se prononcera fin novembre afin de choisir l'offre la plus structurée et financée. D'ici là, les représentants du personnel vont étudier les différentes propositions et rencontrer leurs titulaires. L'abattoir Tilly Sabco Bretagne est en difficulté depuis de longs mois, ses lignes de production ne sont plus approvisionnées en volailles, le personnel est au chômage technique. Le redressement judiciaire a été prononcé le 29 juillet dernier. Les pouvoirs publics, la Région Bretagne, veulent éviter la fermeture définitive du site qui était initialement spécialisé dans l'abattage de volailles pour le grand export. La fin des restitutions (aides européennes) a entrainé la chute de Tilly Sabco Bretagne qui n'a pas pu ou su se diversifier sur d'autres marchés de la volaille.

Stanislas Du Guerny

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle