Economie

Quatre grandes entreprises lancent un appel pour venir en aide aux réfugiés

Pierre Monnier , , ,

Publié le

Air Liquide, Michelin, Total et Sodexo ont annoncé leur volonté de venir en aide aux migrants. Les quatre entreprises travaillent avec la Croix-Rouge pour fixer les domaines où chacune sera la mieux à même de soutenir les populations en détresse.

Anne Hidalgo a accueilli les premiers migrants à Paris (Source : Twitter Anne Hidalgo)

Elles sont quatre entreprises, mais espèrent être vite suivies par de nombreuses autres. Air Liquide, Michelin, Sodexo et Total se mobilisent pour l’accueil des réfugiés. Chacun à travers leur domaine de compétences viendra en aide aux migrants d’Afrique et du Moyen-Orient. "Ce n’est pas encore bien défini", avoue Sodexo. "Nous sommes en discussion avec la Croix-Rouge et les pouvoirs publics pour définir ce que nous pourrons faire concrètement".

Chacun semble tout de même avoir identifié un point d’action. "Nous avons une activité santé", explique Air Liquide. "Nous allons distribuer des bouteilles d’oxygène médical aux personnes qui en ont besoin". Total mettra à disposition les locaux de ses centres de vacances réservés habituellement à ses salariés. "Nous allons accompagner les migrants dans la formation professionnelle et l’apprentissage de la langue", ajoute Michelin. Pour sa part, Sodexo fournira des denrées alimentaires.

L’envie d’un élan mobilisateur

Cette annonce fait suite à la rencontre franco-allemande d’Evian en début de mois où une quarantaine de chef d’entreprise s’était rencontré. D’ailleurs, Pierre Gattaz, le président du Medef, avait plaidé pour "un accueil décent des migrants" dans une tribune publié dans Le Monde. Le directeur de Total avait alors mobilisé ses compères. "C’est Patrick Pouyanné qui a lancé l’idée", indique le porte-parole de Total. Une initiative qui fait sens puisque l’entreprise a vu le jour au Moyen-Orient et reste très proche de ses partenaires, notamment en Syrie.

En ce moment, les pouvoirs publics organisent la mise en place des aides et pourront donc s’appuyer sur les propositions de ces grandes entreprises. Les quatre samaritains le martèlent : "nous agissons vite pour créer un élan et faire en sorte que d’autres nous rejoignent".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte