International

Quatre bonnes raisons de ne pas investir dans Aramco

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Analyse La compagnie nationale pétrolière saoudienne Aramco, qui affiche le plus gros bénéfice mondial, a finalement confirmé, le 3 novembre, l’ouverture de son capital. Un événement très attendu, l’entreprise étant la plus rentable au monde. Mais de nombreuses réserves sont émises sur cet investissement.

Quatre bonnes raisons de ne pas investir dans Aramco
Les premières actions émises par Aramco seront cotées sur la bourse d'Arabie saoudite, Tadawul.
© Tadawul

Après l’avoir maintes fois repoussée ces trois dernières années, Aramco a officialisé, le 3 novembre, sa prochaine introduction en Bourse. La perspective fait saliver les places boursières du monde entier. Pour comprendre leur appétit, il faut rappeler que l’entreprise publique a réalisé en 2018 le plus gros bénéfice mondial, à 111,1 milliards de dollars. C’est presque deux fois le bénéfice d’Apple (59,3 milliards de dollars). C’est aussi près de 15% de plus que l’ensemble du Cac 40 français.

Ramené dans son secteur, ce bénéfice 2018 est supérieur d’un tiers aux bénéfices cumulés des cinq supermajors pétrolières ExxonMobil, Chevron, BP, Shell et Total. Mais les Bourses en lice vont devoir attendre, la date d’une cotation internationale n’étant pas fixée et semblant improbable avant 2021.

Les investisseurs, eux, sont plus circonspects. Si la promesse de dividendes reste alléchante (75 milliards de dollars par an entre 2020 et 2024), le rendement par action et les perspectives de croissance de la valeur de l’action le sont moins. Voici pourquoi.

Une valorisation aussi ambitieuse qu’imprécise

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte