Quatre ans après, Delphi sort de la faillite

L'équipementier américain appartient désormais à ses créanciers et... à General Motors, dont elle était la filiale jusqu'en 1999. Une faillite qui aura coûté des milliards au constructeur. Delphi en ressort considérablement amaigri et transformé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Quatre ans après, Delphi sort de la faillite

L’équipementier est enfin sorti de la protection du Chapitre 11 de la loi des faillites, après quatre ans passés sous ce régime. L’ancienne filiale de General Motors, qui se rebaptise Delphi Holdings, appartient désormais aux investisseurs qui lui ont prêté les fonds nécessaires au maintien de son activité durant la période de sauvegarde, Elliott Management et Silver Point Capital, et à General Motors. Les deux investisseurs ont accepté d’effacer 3,5 milliards de dollars de l’ardoise de Delphi pour en devenir propriétaires.

Quant à GM, il a dépensé 12,5 milliards de dollars ces quatre dernières années pour assurer ses engagements vis à vis de son ancienne filiale et sauver celui qui reste encore aujourd’hui son premier fournisseur. GM a également racheté en direct, pour les réintégrer au sein de deux nouvelles filiales, les activités « équipements de direction » de l’équipementier ainsi que quatre usines américaines de composants.

D’autres activités de Delphi avaient été cédées durant la procédure de sauvegarde, dont les équipements intérieurs et les freins. L’activité de l'entreprise se concentre désormais autour de l’électronique, de la sécurité, de l’air conditionné et des moteurs.

L’équipementier, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 18,1 milliards de dollars en 2008, prévoit à l’avenir des revenus annuels inférieurs à 10 milliards de dollars. En 2005, avant la faillite, ils atteignaient près de 23 milliards.

Delphi emploie plus de 100.000 personnes dans 32 pays.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS