L'Usine Santé

Quatorze décès par an imputables aux pilules contraceptives de 3e et 4e génération

,

Publié le

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rend ce 26 mars les conclusions de son rapport sur le risque thromboembolique veineux attribuable aux contraceptifs oraux combinés (COC). Conséquence de l'affaire Diane 35, en un an, les ventes de pilules de 3e et 4e génération ont chuté de 34 %.

Quatorze décès par an imputables aux pilules contraceptives de 3e et 4e génération © Shemer - Flickr - c.c.

L'affaire Diane 35, du nom de ce médicament antiacnéique utilisé comme contraceptif à l'origine de plusieurs décès en France, n'a pas fini d'éclabousser le secteur pharmaceutique.

L'Agence française du médicament (ANSM) présente son rapport d'étape pharmaco-épidémiologique sur le risque thromboembolique veineux attribuable aux COC depuis 10 ans en France. D'après les chiffres de l'agence, entre 2000 et 2011, ce risque est estimé à 2 529 cas par an, dont 1 751 attribuables aux pilules de 3ème et de 4ème génération.

Vingt décès par an par embolie pulmonaire sont attribuables à l’utilisation des COC d'après le rapport. Six décès sont imputables aux COC de 1ère et de 2ème génération, et 14 attribuables aux COC de 3ème et de 4ème génération. Selon des chiffres de 2011, 4,27 millions de femmes utilisent des contraceptifs oraux combinés sur le territoire.

La suspension de la vente du médicament Diane 35 imposée par l'ANSM le 30 janvier dernier suite à la confirmation de quatre décès liés à son utilisation a des conséquences non négligeables sur les ventes de contraceptifs oraux en France, nous apprend également le rapport de l'agence.

"(...) d’une manière générale, le recours aux moyens de contraception dispensés en pharmacie, hors préservatif, a diminué de 1,4 % en février 2013 par rapport à février 2012", constatent les experts. Entre février 2012 et février 2013, les ventes de COC de 3e et de 4e génération ont diminué de 34 %. Cette baisse s’accompagne d’une importante hausse de l’utilisation des COC de 2ème génération,en augmentation de 26,5 %.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte