Quarante licenciements prévus à Ars-Industries

Social

Partager

Spécialiste de la fixation ferroviaire, Ars Industries, basé à Ars-sur-Moselle (Moselle) depuis 1886 et filiale du groupe anglais Pandrol depuis octobre 2002, prévoit 40 licenciements sur un effectif de 78 personnes.

La direction assure avoir privilégié cette décision à une délocalisation pure et simple de l'usine, qui a compté jusqu'à 600 salariés dans les années 1970. " Nous procédons à une remise à niveau du site pour le rendre plus compétitif sur le plan mondial ", affirme Patrick Dronier, directeur général du site.

Principal fournisseur de la SNCF en fixations classiques, Ars Industries pâtit d'une chute d'activité depuis que les lots de fixations du TGV Est a été attribué... à sa maison mère, leader mondial de la matière. Au plan social, qui entrera en vigueur en novembre prochain, doit succéder un plan d'investissement programmé en début d'année prochaine.

Pascale BRAUN

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS