Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Quand Total fait un ménage de rentrée dans ses actifs carbonés

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Fin août, Total a annoncé coup sur coup trois cessions d’actifs dans la chimie, le gaz et les sables bitumineux. Un ménage de rentrée dans ses actifs oil, gaz et chimie… Avec une même logique : la quête de la meilleure rentabilité.

Quand Total fait un ménage de rentrée dans ses actifs carbonés
Total vend sa participation dans le projet de sables bitumineux Joslyn au Canada, dans l’Alberta, à Canadian Natural Resources Limited (CNRL) pour 225 millions de dollars canadiens.
© Flickr - JournoJen - c.c.

Dans un groupe de la taille de Total, les cessions ou acquisition d’actifs sont rarement coordonnées dans les différentes branches, voire jamais. Hasard du calendrier, en quatre jours, du 27 au 31 août, le géant du pétrole et gaz a ainsi annoncé trois cessions d’actifs dans la chimie, le gaz et les sables bitumineux. A priori pas de lien entre les trois. Et il s’agit probablement de cessions parmi d’autres.

Mais la succession fait figure de petit ménage de rentrée dans ses activités carbonées, alors que le PDG, Patrick Pouyanné, a plutôt lancé sa rentrée par voie de presse sous le signe des énergies décarbonées. Il a annoncé dans une interview à notre confrère Capital que Total sera "candidat au renouvellement des concessions des barrages hydroélectriques en France".

Alors, lorsque le 27 août, Total annonce la cession à Shell de sa participation minoritaire de 26% dans le terminal de regazéification de gaz naturel liquéfié (GNL) de Hazira en Inde et négocie avec l’acquéreur un contrat de vente de 0,5 million de tonnes par an de GNL pour une période de cinq ans à destination du marché indien et des pays voisins, on tend l'oreille.

Quand, le 31 août, on apprend que Total a accepté une offre d’INEOS Styrolution, leader mondial des produits styréniques, pour l’acquisition de son activité de polystyrène en Chine qui comprend notamment deux usines d’une capacité unitaire de 200 000 tonnes basées à Ningbo (Province de Zhejiang) et à Foshan (Province de Guangdong), on se dit que Total fait vraiment le ménage.

Une logique économique plus qu'écologique

Mais lorsque le même jour on apprend que Total vend au Canada, dans l’Alberta, sa participation dans le projet Joslyn de sables bitumineux à Canadian Natural Resources Limited (CNRL) pour 225 millions de dollars canadiens, on est vraiment dans le ménage d’actifs sales… ou hasardeux. Suite à la chute des cours du pétrole en 2014, les partenaires du projet Joslyn avaient en effet décidé de suspendre son développement. Depuis cette date, l’activité sur le projet s’est donc limitée à satisfaire aux exigences réglementaires et à garantir la sécurité du site.

"Réduire notre exposition aux sables bitumineux par la vente de cet actif est en ligne avec notre stratégie qui consiste à recentrer nos investissements pétroliers sur les ressources à point mort bas et à développer un portefeuille résilient à moyen et long terme. Cela est aussi cohérent avec la réduction de notre intérêt dans le projet de sables bitumineux Fort Hills effectuée en 2017", explique Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total, dans le communiqué.

Total est encore présent dans l’exploration-production au Canada depuis 1999. Le groupe détient encore une participation de 24,58% dans Fort Hills et une participation de 50% dans le projet Surmont. En 2017, la production du Groupe dans le pays s’est élevée à 59 000 barils par jour. Total n’a pas fini de faire le ménage.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle