Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Quand le patron d’Airbus remonte les bretelles de Zodiac…

Olivier James , , , ,

Publié le

Fabrice Brégier, le pdg d’Airbus, juge "inacceptable" les retards de livraisons des fournisseurs d’équipements cabine des avions. Des propos qui visent clairement le groupe Zodiac.

Quand le patron d’Airbus remonte les bretelles de Zodiac… © Airbus S.A.S

Airbus hausse le ton. Alors que l’avionneur fait état à demi-mots, et ce depuis plusieurs mois, de son mécontentement vis-à-vis de Zodiac, le patron d’Airbus fait désormais connaître son courroux publiquement. "Je pense que les fournisseurs d’équipements de cabine feraient bien d’avoir un niveau de maturité industriel équivalent à ceux des fournisseurs d’avions !", a asséné Fabrice Brégier, à l’occasion d’une rencontre organisée vendredi 17 avril par l’Association des journalistes professionnels de l’aéronautique et de l’espace (AJPAE).

Si Fabrice Brégier prend soin de ne pas nommer Zodiac, il répondait bien à une question qui concernait les importants retards de livraisons de sièges d’avions de l’équipementier. "Ce n’est pas une exception, a toutefois précisé Fabrice Brégier. [Ces fournisseurs d’équipements de cabine] sont maintenant de grands industriels, pas des PME. Ils doivent mettre en place les dispositifs pour tenir leurs engagements". Et de lâcher enfin : "Cela devient inacceptable !"

Les équipes d’Airbus et de Boeing à la rescousse

Des propos qui reflètent un niveau de tension croissant entre les constructeurs d’avions soucieux d’honorer leurs commandes et leurs fournisseurs, en pleine montée en cadence de production. Fabrice Brégier a d’ailleurs affirmé que le rythme de 60 A320 produits chaque mois à l’horizon 2020, contre 42 aujourd’hui, n’était "pas aberrant". L’avionneur européen gère en parallèle la hausse des cadences de l’A350, son dernier-né, qui devrait atteindre la barre des dix avions produits par mois en 2018.

Au vu des retards de livraisons de Zodiac, Airbus et Boeing auraient selon l’agence Reuters dépêché des équipes chez l’équipementier pour aider l'entreprise à accélérer sa production. Olivier Zarrouati, le PDG de Zodiac, a récemment fait savoir que les problèmes seraient réglés d’ici la fin de l’été. Des problèmes qui prouvent que les maillons faibles de la chaine d’approvisionnement aéronautique ne sont pas seulement dans les PME.

Olivier James

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle