Quand le design rencontre l'automobile : la ME.WE, une "French car" by Toyota

L'automobile, symbole de la mobilité individuelle, a sculpté le XXe siècle. Elle est d’abord un objet technique fabriquée à l'unité, puis produite en série et en masse. Celle-ci s'est démocratisée après guerre en Europe et est passée de l'objet de toutes les attentions au statut de simple objet de consommation sur un marché saturé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Quand le design rencontre l'automobile : la ME.WE, une

Il est donc intéressant d'observer le concept car Toyota ME.WE qui est le fruit d'un partenariat entre Toyota European Design & Développement et le designer français Jean-Marie Massaud.

Massaud propose un projet fondé sur la culture du design, en rupture avec les approches du secteur automobile où le design se résume plus au style et à la sculpture qu’a l’architecture. Il propose des réponses qui s’appuient sur les nécessités de l’époque, nos comportements, nos attentes et nos désirs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je m'abonne

Une synthèse de parti pris dans les domaines de l’architecture, de la réduction des coûts et des usages de l’automobile

Le designer et Toyota suggèrent une évolution raisonnée et radicale de l’automobile à partir d’une culture extérieure à celle-ci. Ils répondent cependant aux impératifs de qualité, d’innovation et d’attractivité lié à l’automobile. ME.WE est une berline à usage et configurations multiples qui concilie plaisir, utilité, durabilité et responsabilité.

Elle propose une architecture innovante et inédite, très légère, constituée d’une structure en aluminium recouverte d’une étonnante et innovante carrosserie en polypropylène expansé, matériau léger, robuste et recyclable. Cette carrosserie ultra légère est entièrement remplaçable à un coup très faible au grès de ses humeurs, ou des besoins. ME.WE est électrique.

Ses moteurs sont logés dans les roues. Ainsi libéré, l’habitacle est entièrement consacré à ses 5 passagers et à leurs bagages. Ceux-ci peuvent peuvent voyager abrités ou à l’air libre comme dans un cabriolet en ouvrant toutes les vitres et même pare-brise.

Ce projet est une "synthèse sensible" de partis pris essentiels dans les domaines de l’architecture, de la forme, de la réduction des coûts et des usages de l’automobile. Il existe parceque’il s’éloigne des expertises et des généalogies connues.

La tendance du "made with French"

Il aurait intéressant de la comparer avec le récent concept car Renault Twin’Z, signé Ross Lovegrove, qui est un habillage coloré, peu innovant en terme d’usage et basé sur une approche de caution par signature sans fond, un peu désuète. C’est paradoxale, car ME.We, possède un parfum assez français de Twingo, de Mehari, et de 2 CV et des Renault innovantes d’antan.

Ce projet ouvre l’idée du "made with French" ("fabriqué avec les Français"). Il est réalisé par Toyota, entreprise japonaise qui possède un centre de Design et une usine en France, avec un designer français. Il propose une inventivité résolument plus française que bien des productions nationales actuelles et illustre résolument les apports que peut porter le "designed in France".

Une attention forte donnée à l’innovation conceptuelle, au programme d’usage et à la générosité qui traduit une culture, une ambition durable, mais également une proposition économique.

Peut-être les constructeurs français devraient proposer des démarches d’innovation aussi intéressantes, pour à nouveau réinventer le "désir d’usage". Tirons-en des leçons à l’heure des difficultés du secteur et des déficits d’attractivité des productions nationales.

Jean-Louis Frechin, designer numérique, fondateur de l'agence d'innovation numérique NoDesign.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS