Quand la SNCF déraille…

En attendant que le tri permette de les collecter pour les recycler, deux emballages recyclables remplacent un emballage recyclable dans les trains. Une erreur d’aiguillage ?

Partager
Quand la SNCF déraille…

Quand la SNCF déraille ! Facile, le jeu de mots s’impose néanmoins pour qui a lu avec effarement les déclarations d’Alain Krakovitch. « C’était un vrai paradoxe qu’on mette des millions [d’euros] pour avoir des TGV recyclables à 97% et qu’on y vende des bouteilles en plastique », explique le directeur de Voyages SNCF. Depuis, les commentaires vont bon… train sur LinkedIn et sur les réseaux sociaux. Dans le cadre d’une « démarche continue de réduction des emballages plastique » déployée pour sa nouvelle carte de restauration « plus responsable, gourmande, innovante et engagée », l’entreprise, lancée à grande vitesse vers « toujours plus d’écologie », ne va donc plus vendre de bouteilles d’eau en polyéthylène téréphtalate (PET) à bord de ses TGV et Intercités. Soit 2 millions d’unités par an. Certes ! Pourquoi ne pas prendre la voie – de garage ? – du « plastic bashing » ? C’est finalement la seule annonce qui a retenu l’attention. L’argument, forcément « inoui » pour justifier ce choix, laisse pantois : les bouteilles ne seraient pas recyclables. Or, le taux de recyclage dépasse les 60% tandis que certaines bouteilles contiennent jusqu’à 100% de PET recyclé (rPET). Si les ménages trient convenablement leurs bouteilles, en revanche, le bilan est désastreux dans les espaces publics, la restauration collective ou les transports. Et les trains, lanterne rouge de la collecte sélective, n’ont jamais brillé pour leur propreté et leurs équipements de tri. Alors que les verriers le recyclent depuis les années 1970 en France, le verre va directement à la poubelle.

Déploiement progressif du tri

Comme l’eau est le deuxième produit le plus vendu après le café, il fallait proposer une alternative. En remplaçant le PET, recyclable et recyclé, par des briques en carton pour liquides alimentaires, des Tetra Top Water de Tetra Pak composés de carton et de polyéthylène (PE) biosourcé choisies par la Compagnie des Pyrénées pour L’Eau neuve qui a emporté le marché, la SNCF opte pour un emballage dont le taux de recyclage est, en l’occurrence, inférieur, de l’ordre de 53%. Pour l’eau gazeuse, les canettes en aluminium affichent un taux de recyclage de 48%. Ces chiffres sont livrés par Citeo, la société agréée pour la valorisation des emballages et papiers ménagers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP). Briques et canettes : la SNCF se retrouve à gérer, dans un espace contraint, deux flux au lieu du seul PET. La SNCF promet logiquement « le déploiement progressif du tri sélectif [sic] des déchets à bord en vue de leur valorisation », qui « était un réel manque jusqu’à présent ». Rendez-vous à la prochaine gare ! Le projet « tient à cœur » à la SNCF qui pourra enfin remettre la boucle de l’économie circulaire sur les bons rails.

La réponse de Polyvia à la SNCF...

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein et Szilard, un duo de scientifiques renommés prêts à révolutionner... le quotidien des ménagères.

Écouter cet épisode

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Groupe ADP / PARIS AEROPORT

Agent Technique Méthodes de Maintenance F/H

Groupe ADP / PARIS AEROPORT - 27/05/2023 - CDI - Roissy-en-France

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - OFFICE DE L'EAU REUNION

Etude des leviers d'action pour une transition agroécologique - cas des captages prioritaires de La Réunion.

DATE DE REPONSE 06/07/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS