Quand la Nasa aurait dû mettre davantage le prix dans les roues du robot Curiosity

Petit carton rouge, mais pas de panique ! Si deux petits trous se sont formés sur une roue de Curiosity, le rover va pouvoir continuer son exploration de Mars, précise la Nasa. L'agence américaine parle d'ailleurs d'usure normale pour qualifier cette découverte faite à l'aide d'images prises le 19 mars.

Partager

Quand la Nasa aurait dû mettre davantage le prix dans les roues du robot Curiosity
Le robot Curiosity se prend en selfie sur Mars.

Lors d'une vérification de routine, la Nasa s'est aperçu que la roue de Curiosity positionnée au milieu à gauche du rover comportait deux petits trous. Pas de quoi s'inquiéter, tempère la Nasa, qui affirme qu'il s'agit d'une usure normale des roues. Curiosity continue donc son périple sur Mars, le rover ayant déjà parcouru 16 kilomètres depuis son arrivée sur la planète Rouge en août 2012.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Chaque roue, faite d'aluminium solide, mesure environ 50 centimètres de diamètre pour 40 centimètres de large. Les bandes de roulement, en forme de zigzag, qui la composent, sont au nombre de 19 et lui permettent de traverser des terrains crevassés. Les premiers signes d'usure sur les bandes de roulement de cette roue ont été aperçus sur des images prises le 19 mars. Ces trous se sont donc formés entre cette date et la dernière vérification ayant eu lieu le 27 janvier.

Cette surveillance des roues du rover, couplée à un programme de longévité testé sur Terre, a été initiée après que des bosses et des crevasses se soient formés plus rapidement qu'anticipé en 2013. Depuis, des vérifications de routine sont régulièrement effectuées.

Curiosity doit rejoindre Mount Sharp

"Les six roues gardent une durée de vie suffisante pour que le rover puisse rejoindre toutes les destinations prévues dans sa mission", déclare Jim Erickson, le responsable manager du projet Curiosity, à la Nasa. Les tests ont montré que la roue a atteint 60 % de sa durée de vie lorsque trois bandes de roulement sont abîmées, précise l'agence américaine.

Durant sa première année sur Mars, la mission a atteint son but principal en découvrant que cette région réunissait autrefois les conditions nécessaires pour avoir des molécules organiques. Maintenant, Curiosity doit aller dans la région de Mount Sharp pour y étudier la minéralogie et tenter de comprendre comment le climat a évolué il y a des milliards d'années de cela. La destination la plus éloignée requiert encore que Curiosity parcoure environ 6 kilomètres...

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS