Quand la Chine accélère ses emplettes

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Quand la Chine accélère ses emplettes © Pascal Guittet
Incongru. En Serbie, Železara Smederevo, le seul sidérurgiste du pays va bientôt être racheté par le chinois Heibei Steel, le numéro deux mondial qui promet d’investir 300 millions de dollars dans cette entreprise en faillite. Oui, en pleine crise de l’acier, alors que la planète en général et la Chine en particulier croulent sous les surcapacités, Heibei ouvre sa tirelire pour une obscure usine des Balkans. Tout un symbole. Essoufflement de la croissance ou pas, la Chine poursuit ses emplettes, les accélère même. Ce premier trimestre, les annonces de fusions à l’international conduites par des sociétés chinoises ont dépassé 100 milliards de dollars. Autant qu’en 2015 ! Ces mouvements sont encouragés par la politique de "going out", qui fut formalisée par Pékin dès 1999 et[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte