Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Quand l’ASN se fait lanceur d’alerte

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

Quand l’ASN se fait lanceur d’alerte

Glaçante ! Difficile de décrire autrement la cérémonie des vœux à la presse de Pierre-Franck Chevet, le président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). « Le contexte de la sûreté et de la radioprotection est particulièrement préoccupant. Nous entrons dans une phase sans précédent, et les industriels, qui portent les enjeux de sûreté, sont en difficulté », assure le gendarme de l’atome. Entre la prolongation des réacteurs nucléaires, le déploiement des mesures post-Fukushima, les nouvelles constructions nucléaires, la filière a fort à faire. L’ASN est alarmiste sur le cas de l’EPR en construction à Flamanville (Manche), où les défauts de la cuve ont été découverts « sous la pression de l’ASN et non par l’exploitant ! ». Face à ces enjeux, l’Autorité déplore que les exploitants soient en « grande difficulté économique et technique ». Le nucléaire français va-t-il si mal ? Dans le cas d’Areva, pas de doute : la société a besoin de près de 7?milliards d’euros pour se redresser. La vente de sa division réacteurs, Areva NP, à EDF ne suffit pas. Sans compter que, malgré les efforts d’Emmanuel Macron pour négocier une solution, le bourbier de l’EPR en Finlande reste une épée de Damoclès qui plane au-dessus de l’entreprise. Côté EDF, la situation est plus floue. Les partenaires sociaux alertent sur la stratégie choisie par la direction ou imposée par la libéralisation du secteur. Selon le groupe, le bilan financier est solide, avec 33,1?milliards d’euros de liquidités, dont 22,2?milliards de trésorerie, face à un endettement de 37,5?milliards. Est-ce suffisant pour conduire le grand carénage à 50?milliards d’euros et la construction de deux EPR en Angleterre à 24?milliards ? Une chose est sûre : le mur d’investissements, aussi haut soit-il, ne devra jamais faire obstacle à la sûreté nucléaire. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle