Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Quand l'AMF enquête au siège d'EDF

Astrid Gouzik , ,

Publié le

EDF a reçu la visite impromptue de l'autorité des marchés financiers (AMF), dans la matinée du jeudi 21 juillet. Dans le viseur du gendarme de la bourse : l'information financière fournie par EDF sur le grand carénage et le projet de réacteurs EPR à Hinkley Point. 

Quand l'AMF enquête au siège d'EDF

Avenue Wagram, à Paris, au siège d'EDF, jeudi 21 juillet. Trois enquêteurs de l'AMF rendent une visite surprise à l'électricien français. Le gendarme de la bourse a ouvert une enquête pour vérifier qu'EDF a correctement mis à disposition des marchés et du public, toutes les informations dont il disposait. L'AMF s'est donc rendu sur place pour consulter un certain nombre de documents, indique Le Monde

Cette investigation porte plus précisément sur l'année 2013 et vise deux sujets en particulier : le grand carénage, c'est-à-dire le vaste programme censé permettre de prolonger la durée de vie des réacteurs nucléaires au-delà de quarante ans. Au départ EDF comptait investir 55 milliards d’euros d’ici à 2025, soit presque 1 milliard par réacteur.

L'autre dossier à avoir attiré l'attention des enquêteurs de l'AMF : le projet de construction de deux  réacteurs EPR (european pressurized reactor) à Hinkley Point, en Angleterre. Le coût du chantier est estimé à 23,2 milliards d'euros. Le projet Hinkley Point C cristallise les oppositions au sein même de l'entreprise.

La décision finale d'investissement attendue pour le 28 juillet

Poussant même Thomas Piquemal, le directeur financier d'EDF, à quitter ses fonctions le 7 mars dernier. Il avait alors émis des doutes sur la capacité de l’électricien à lancer ce projet à court terme, EDF étant confronté à une équation financière difficile. Du côté des partenaires sociaux, il y a une forte inquiétude sur ce projet et son impact sur la situation financière du groupe.

Depuis, le conseil d'administration doit se prononcer sur la décision finale d'investissement pour Hinkley Point C. Mais le verdict est, cette fois, imminent. EDF a confirmé, ce vendredi 22 juillet, dans un communiqué, que le sujet est à l'ordre du jour du conseil d'administration qui se déroulera le jeudi 28 juillet. Le lendemain, EDF présentera ses comptes semestriels.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle