L'Usine Aéro

Quand Elon Musk revoit ses ambitions de conquête de Mars à la baisse (et qu'il a du mal à l'avouer)

Marion Garreau , ,

Publié le

Après avoir annoncé qu’il renonçait à faire atterrir les capsules Dragon sur Mars, le fondateur de SpaceX a glissé sur Twitter que la fusée destinée à la conquête de la planète rouge pourrait ne mesurer que 9 mètres de diamètre. Décryptage de ces petites phrases, disséminée par le personnage.

Quand Elon Musk revoit ses ambitions de conquête de Mars à la baisse (et qu'il a du mal à l'avouer) © SpaceX

Ses ambitions de conquête sur Mars sont immenses. Trop peut-être ? Elon Musk, le fondateur de SpaceX, a multiplié ces derniers jours les allusions à une révision de ses plans initiaux.

Premier acte, le 19 juillet à Washington lors de la Conférence recherche et développement de la Station spatiale internationale (ISS R&D). Alors qu’il avait toujours laissé entendre que l’exploit d’emmener des Terriens sur Mars et surtout de les faire revenir sur Terre serait accompli grâce à des capsules Dragon, Elon Musk balaie d’une phrase cette option. "Ce n'est pas la bonne manière d'atterrir sur Mars", a-t-il lâché pendant la conférence, rapporte le site Space News.

L’idée initiale de faire atterrir la capsule Dragon sur Mars par rétrofusées avec l’objectif qu’elle puisse ensuite redécoller direction la Terre – un principe qui fait ses preuves sur la fusée Falcon 9 – est donc abandonnée. Selon Space News, SpaceX aurait rencontré des problèmes lors du développement d’une capsule Dragon adaptée à ce type d’atterrissage, notamment pour garantir la sécurité des passagers.

Deuxième acte, sur Twitter. Quelques heures après la conférence ISS R&D, en réponse à l’article de Space News, Elon Musk précise dans un tweet que "les atterrissages sur Mars se feront avec certitude mais avec un vaisseau infiniment plus grand".

 

 

Troisième acte, toujours sur Twitter. Interpelé par un internaute sur ses nouveaux plans de conquête sur Mars, Elon Musk donne un indice. "Un véhicule de neuf mètres de diamètre rentrera dans nos usines existantes...", souligne-t-il dans un tweet.

 

 

Dans son plan initial, le fondateur de SpaceX avait pourtant évoqué une fusée de douze mètres de diamètre équipé de 42 moteurs Raptor et capable de transporter cent personnes. Si l’Interplanetary Transport System voit son diamètre ainsi réduit, le nombre de moteurs devrait passer de 42 à 21, estime le site Ars Technica.

Mais pourquoi passer à 9 mètres de diamètres? Pour une question de défis technologiques? De coûts? Si Elon Musk s’est à nouveau exprimé sur le sujet depuis sur Twitter, c’est seulement pour annoncer qu’il présentera son plan révisé de conquête de la planète rouge au dernier jour de la conférence astronautique internationale, organisée du 25 au 29 septembre à Adelaïde en Australie.

 

 

Les fans de la saga savent désormais quand et où se déroulera le quatrième acte.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte