Quand dix dirigeants pétroliers et gaziers s'engagent ensemble pour le climat

Dans le but de trouver des accords concrets à l’occasion de la COP21, les dirigeants de dix entreprises pétrolières et gazières se sont rassemblés autour de plusieurs engagements. Entre autres, les différents directeurs promettent de faciliter les mises en place pour limiter le réchauffement climatique et vont lutter pour lutter réduire la part du carbone dans le mix énergétique. Le géant français du secteur Total fait partie du lot.

Partager


8 des 10 directeurs généraux des entreprises membres de l'OGCI, l'initiative climat du pétrole et du gaz
(Source : OGCI)

C’est historique, dix dirigeants d’entreprises pétrolières et gazières, fournissant à elles-seules 10 % de l’énergie mondiale, se sont réunis pour une déclaration commune. Ils sont membres de l’OGCI, l’initiative climatique du pétrole et du gaz, pour tenter de résoudre les problématiques climatiques et assurer la transition vers une énergie moins carbonée. BG Group, BP, Eni, Pemex, Reliance Industries, Repsol, Saudi Aramco, Shell, Statoil et Total se rassemblent pour apporter leur soutien aux négociations qui tiendront lors de la COP21, la conférence internationale sur le climat qui se tiendra en fin d’année à Paris.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce collectif tentera de mettre en œuvre des solutions pour limiter le réchauffement climatique de 2 degrés, l’objectif fixé par la COP21. "Notre ambition future est un future à 2°C. C’est un défi pour l’ensemble de la société. Nous sommes prêts à jouer notre rôle".

Un objectif difficile à atteindre

Les 10 membres de l’OGCI sont unanimes. La tendance mondiale actuelle n’est pas compatible avec l’ambition de contenir le réchauffement climatique à 2 degrés, notamment à cause des émissions à effet de serre. Les dirigeants de ces entreprises se sont donc engager à faire baisser l’intensité en carbone du mix énergétique mondiale.

Récemment, des mesures ont été prises dans ce sens puisqu’Engie, l’ex-GDF Suez, a annoncé l’arrêt de ses investissements dans le charbon, l’Etat français en a fait de même avec la suppression des crédits exports pour les centrales à charbon d’Alstom. En outre de la réduction du carbone, le collectif compte collaborer entre eux sur plusieurs secteurs comme l’efficacité énergétiques, le gaz naturel ainsi que la recherche et développement.

0 Commentaire

Quand dix dirigeants pétroliers et gaziers s'engagent ensemble pour le climat

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS