Qualcomm rejette l'offre de 103 milliards de dollars de Broadcom

(Reuters) - Le conseil d'administration de Qualcomm a rejeté lundi à l'unanimité l'offre non-sollicitée de rachat formulée par Broadcom pour 103 milliards de dollars (88,3 milliards d'euros), jugeant que cette proposition sous-valorise fortement le fabricant américain de semi-conducteurs pour smartphones.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Qualcomm rejette l'offre de 103 milliards de dollars de Broadcom
Le conseil d'administration de Qualcomm a rejeté lundi à l'unanimité l'offre non-sollicitée de rachat formulée par Broadcom pour 103 milliards de dollars (88,3 milliards d'euros), jugeant que cette proposition sous-valorise fortement le fabricant américain de semi-conducteurs pour smartphones. /Photo prise le 6 novembre 2017/REUTERS/Mike Blake

"Après un examen approfondi, mené en consultation avec nos conseillers financiers et juridiques, le conseil d'administration a conclu que la proposition de Broadcom sous-valorise spectaculairement Qualcomm et comporte une importante incertitude réglementaire", dit l'administrateur président de Qualcomm, Tom Horton, cité dans un communiqué.

Broadcom a présenté son offre sur Qualcomm la semaine dernière. Une telle opération donnerait naissance à un géant qui serait le principal fournisseur de puces pour les quelque 1,5 milliard de smartphones qui devraient être vendus dans le monde cette année.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Reuters, citant des sources, a rapporté dès dimanche que Qualcomm repousserait cette offre à 70 dollars par action. Broadcom n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire.

L'offre de Broadcom survient au moment où Qualcomm tente de conclure l'acquisition du fabricant de puces pour automobiles NXP Semiconductors pour 38 milliards de dollars.

Broadcom s'est dit prêt à racheter Qualcomm, quelle que soit l'issue du dossier NXP, en cours d'examen par les autorités de la concurrence. Un rachat de Qualcomm devrait également recueillir l'aval des autorités antitrust.

Qualcomm, pionnier dans le domaine des puces pour la téléphonie mobile, fournit, entre autres, des modems aux fabricants de smartphones comme Apple, Samsung et LG.

"Aucune entreprise dans l'industrie des semi-conducteurs n'est mieux positionnée dans le secteur du mobile, de l'internet des objets, de l'automobile, de l'informatique de pointe et des réseaux", a déclaré Steve Mollenkopf, directeur général de Qualcomm.

"Nous sommes confiants dans notre capacité à créer une valeur ajoutée significative pour nos actionnaires.", a-t-il ajouté.

(Supantha Mukherjee à Bangalore; Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS