Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Qualcomm craint de perdre des clients en cas de rachat par Broadcom

Publié le

(Reuters) - Qualcomm a prévenu vendredi qu'il pourrait perdre deux gros clients s'il acceptait l'offre de 121 milliards de dollars (97 milliards d'euros) de Broadcom, ajoutant qu'il existait à ses yeux de sérieux obstacles réglementaires à un tel rapprochement.

Qualcomm craint de perdre des clients en cas de rachat par Broadcom
Qualcomm a prévenu vendredi qu'il pourrait perdre deux gros clients s'il acceptait l'offre de 121 milliards de dollars (97 milliards d'euros) de Broadcom, ajoutant qu'il existait à ses yeux de sérieux obstacles réglementaires à un tel rapprochement. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake
© Mike Blake

Dans un communiqué répondant à l'offre améliorée du groupe de modems, le spécialiste des semi-conducteurs pour smartphones dit s'inquiéter d'une indemnité de rupture indéterminée et de difficultés à obtenir de nombreuses autorisations des régulateurs en cas d'accord.

Broadcom a relevé lundi son offre sur Qualcomm à 82 dollars par action. Il a conservé une part en numéraire identique à celle de la précédente proposition, soit 60 dollars, mais a augmenté l'équivalent en titres à 22 dollars, contre seulement 10 auparavant.

Il s'est également engagé à verser une indemnité de rupture "importante" en cas de refus des autorités de la concurrence de valider leur éventuel mariage. Cette indemnité pourrait atteindre 10 milliards de dollars, a rapporté la chaîne CNBC, citant des sources.

"Broadcom ignore complètement la réalité, à savoir que dans les cinq dernières années, les fusions importantes, complexes et internationales impliquant (d'obtenir) l'approbation de multiples régulateurs, ont demandé plus de 18 mois. Et à ce stade, il n'y a pas de 'prochaine' étape", a déclaré Qualcomm.

"(Cette offre) est le résultat du manque de confiance de Broadcom dans sa capacité à rester un grand acteur de la technologie."

Le directeur général de Broadcom, Hock Tan, a pour sa part déclaré que si Qualcomm avait proposé jeudi aux deux parties de se rencontrer, ce dernier avait refusé toute réunion avant mardi prochain.

Qualcomm, qui cherche à finaliser son projet de rachat de NXP Semiconductors pour 38 milliards de dollars, a annoncé parallèlement la prolongation de son offre sur le groupe de semi-conducteurs jusqu'au 23 février.

Le fonds activiste Elliott Management, actionnaire de NXP, a estimé le mois dernier que le groupe valait plus de 135 dollars par action alors que Qualcomm en offre 110.

Le titre Qualcomm progressait de 1,2% à 63,17 dollars dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street.

(Sonam Rai et Muvija MCatherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle