Qu'est-ce que le metaverse, le concept dans lequel Facebook investit des milliards ?

Décrit par certains comme le futur d'Internet, le metaverse attise les convoitises des géants du web, bien décidés à profiter de la numérisation galopante de notre société. Focus sur un phénomène en pleine expansion, dont les dérives potentielles sont déjà pointées du doigt.

Partager
Qu'est-ce que le metaverse, le concept dans lequel Facebook investit des milliards ?
Mark Zuckerberg (ici avec son double virtuel) veut surfer sur l'essor des casques virtuels pour démocratiser son metaverse.

Désinformation, modération inégale, incitation à la haine... Facebook est sous le feu des critiques depuis le début du mois d'octobre, après que plusieurs lanceurs d'alerte ont révélé à quel point la recherche du profit conditionnait l'organisation du groupe, parfois au détriment de la santé mentale de ses utilisateurs. Pour tenter de faire diversion, son PDG Mark Zuckerberg multiplie les annonces concernant un projet qui l'obsède depuis plusieurs années : le metaverse (ou métavers en bon français). Rien qu'en 2021, il prévoit de débourser 10 milliards de dollars (8,6 milliards d'euros) afin de le développer, et compte embaucher 10 000 personnes en Europe d'ici à 2026 pour travailler sur le sujet.

Un concept cher à la fiction

L'ambition du géant du web en la matière peut sembler surprenante, car la définition même du metaverse reste encore floue pour une bonne partie de la population. Le terme, qui provient de la contraction des mots « meta » et « universe », est pour la première fois apparu dans Le Samouraï virtuel, un roman de l’auteur américain de science-fiction Neal Stephenson publié en 1992. De manière générale, il désigne un monde virtuel fictif, connecté et totalement immersif, dans lequel les utilisateurs évoluent en 3D sous la forme d'un avatar.

Le concept a depuis inspiré de nombreux films plus ou moins dystopiques, à l'image de Matrix (1999), Summer Wars (2011) ou Ready Player One (2018), réalisé par Steven Spielberg. La plupart du temps, ces univers dématérialisés offrent des possibilités presque infinies. Les membres peuvent jouer à des jeux vidéo, mais aussi travailler, danser ou nouer des relations, tout en incarnant des personnages repoussant les limites de l'imagination.

Le spectre de Second Life

Le metaverse a même déjà dépassé le cadre de la fiction au début des années 2000, grâce à Second Life. Des millions d'internautes avaient adopté cette plateforme révolutionnaire, séduits à l'idée de pouvoir discuter avec des personnes situées à l'autre bout du globe, créer des tenues et les échanger contre de l'argent bien réel, ou assister à des concerts virtuels de U2 ou Duran Duran. Devant l'ampleur du phénomène, des centaines de marques avaient investi Second Life pour présenter leurs produits. Plusieurs candidats à l'élection présidentielle de 2007 y avaient même organisé des débats. Ironie de l'histoire, si cet univers toujours actif est progressivement tombé dans l'oubli, c'est notamment en raison de l'émergence d'un autre mastodonte du web : Facebook.

Plusieurs facteurs expliquent que le metaverse revienne sur le devant de la scène aujourd'hui. Tout d'abord, l'épidémie de Covid-19 et les confinements qu'elle a engendrés ont fortement accéléré la numérisation de nos sociétés, d'ailleurs déjà bien entamée. Cloîtrés chez eux, les internautes ont enchaîné les réunions sur Zoom avant d'y faire des apéros, visité de véritables musées reproduits à l'identique sur Animal Crossing ou même suivi des cours sur le jeu de construction Minecraft. Désuets, les contacts réels ?

5G, cloud et casques de réalité virtuelle

D'un point de vue technique également, construire un metaverse s'avère bien plus facile aujourd'hui qu'il y a 20 ans, grâce à des infrastructures numériques de plus en plus puissantes. Selon le cabinet IDC, les investissements dans les équipements cloud pourraient atteindre 718 milliards de dollars (619 milliards d'euros) en 2021, et jusqu'à 1 300 milliards de dollars (1 122 milliards d'euros) dès 2025. Dans le même temps, le déploiement progressif de la 5G promet des débits inégalés, un sine qua non pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités des mondes virtuels.

Une autre évolution majeure devrait favoriser l'avènement du metaverse : l'immersion des utilisateurs ne se limitera bientôt plus au traditionnel écran de smartphone ou de PC. La plupart des acteurs engagés dans cette course croient dur comme fer en l'essor de la réalité virtuelle, même si celle-ci peine pour l'instant à s'imposer auprès du grand public. Facebook a ainsi déboursé deux milliards de dollars en 2014 pour racheter les casques Oculus, et a récemment collaboré avec RayBan pour mettre au point des lunettes de réalité augmentée.

Une compétition féroce

Mais le groupe de Mark Zuckerberg, qui considère le metaverse comme « le successeur de l'Internet mobile », est loin d'être le seul à convoiter ce marché d'avenir. Fortnite, le jeu vidéo aux 350 millions d'adeptes à travers le monde, a déjà hébergé des concerts virtuels de Travis Scott et d'Ariana Grande et présenté en avant-première des bandes-annonces de films (comme Tenet, le dernier Christopher Nolan). Son créateur Tim Sweeney a annoncé des investissements massifs pour faire en sorte de transformer ce qui était initialement un jeu de combats en véritable monde virtuel.

Microsoft dispose lui aussi de sérieux atouts pour devenir l'un des leaders du secteur. En plus de posséder à la fois le jeu Minecraft et le réseau social professionnel LinkedIn, il s'est spécialisé ces dernières années dans les services cloud et la conception de jumeaux numériques. Les initiatives à plus petite échelle devraient également se multiplier, à l'image du constructeur BMW qui s'est associé avec le géant des puces graphiques Nvidia pour développer des reproductions virtuelles de ses usines. Enfin, les géants chinois, comme Alibaba, Tencent et TikTok, commencent eux aussi à s'y intéresser de très près. Ainsi, selon un récent rapport de Bloomberg Intelligence, le marché annuel du métaverse pourrait déjà peser 800 milliards de dollars (688 milliards d'euros) en 2024.

Cybersécurité et écologie

Mais pour parvenir à une réelle démocratisation, les projets de metaverse devront encore relever de nombreux défis. Alors que les cyberattaques prolifèrent, il faudra que les plateformes responsables offrent de solides garanties en matière de sécurité numérique, surtout si les utilisateurs en viennent à dépendre de ces mondes virtuels pour le moindre aspect de leur vie. Une perspective qui suscite elle aussi de multiples interrogations d'un point de vue éthique. La consommation énergétique colossale requises par les datacenters dédiés à ces univers devrait également être au coeur des préoccupations, à l'heure où la transition climatique n'est plus une option.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS