Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Qoros veut devenir le premier constructeur haut de gamme... en Chine

, ,

Publié le

Au salon automobile de Genève, le constructeur chinois Qoros présente l’Europe comme un marché-test. Son ambition première affichée reste donc de s’imposer sur son marché domestique.

Qoros veut devenir le premier constructeur haut de gamme... en Chine © Qoros

Le constructeur automobile chinois Qoros a présenté sa berline Sedan 3 au salon automobile de Genève. Ce véhicule sortira simultanément en Chine et dans certains pays d’Europe de l’Est au troisième trimestre prochain à un tarif d’environ 18 000 euros. Qoros prévoit ensuite de sortir de nouveaux véhicules à un rythme régulier : au mieux un tous les six mois.

Comme le laissent préfigurer les concepts également dévoilé par le chinois à Genève, une concurrente de la Golf ainsi qu’un crossover sont déjà dans les cartons. Mais là où on pourrait craindre une vague de véhicule "made in China" prête à déferler sur l’Europe, le constructeur tient un tout autre discours.

"China First"

"Le marche automobile chinois est le premier au monde et le seul véritablement en croissance", explique le vice-président de Qoros, Volker Steinwascher. Cet ancien de Volkswagen en Amérique du Nord, présente donc la Chine comme une priorité. L’Europe alors ? Un marché-test, indique Qoros, garant pour le public chinois de la qualité et de la fiabilité des véhicules de la marque. Pour le moment, les pays d’Europe de l’Est concernés par la sortie de la Sedan 3 n’ont pas été communiqués et la sortie de véhicules en Europe de l’Ouest est programmée pour fin 2014-début 2015.

Car les consommateurs chinois pourraient eux aussi être intéresser par des produits "made in China" de qualité. "Il y a un véritable potentiel pour les véhicules haut de gamme en Chine et Qoros pourrait faire vibrer la corde nationaliste du public chinois, analyse Claude Makowski, représentant en France de Qoros. C’est la première fois que va apparaître sur le marché automobile chinois une marque chinoise haut de gamme", poursuit-il.

Prétentions revues à la baisse

En à peine six ans, le chinois Chery a certes su développer une marque pour casser son image de constructeur low-cost, mais Qoros part de zéro. En Europe et sur le segment des véhicules premium, il devrait donc être difficile pour le chinois de s’imposer face aux constructeurs allemands. Ces derniers regardent d’ailleurs ce nouveau-venu avec sérénité. Sur le stand BMW, par exemple, on hausse les épaules en mettant en avant "une longue tradition dans la production de véhicules et une fidélité des clients pour la marque". D’autant que Qoros a revu ses prétentions à la baisse. D’abord présenté comme le futur concurrent de BMW, Mercedes et autres Audi, le chinois se compare désormais plutôt à de "grands généralistes", comme Toyota et Volkswagen.

Julien Bonnet, à Genève

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle