Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

QOL, le fabricant de DVD repris par le vosgien KDG

, ,

Publié le

En redressement judiciaire depuis 2014, QOL (Quantum Optical Laboratories) est repris par KDG. 38 salariés sur 77 sont conservés sur les sites de Vernouillet et de Dreux (Eure-et-Loir).

QOL, le fabricant de DVD repris par le vosgien KDG
Machine de CD, DVD et Blu-ray.
© QOL

Les entreprises citées

QOL (Quantum Optical Laboratories), le presseur de CD, DVD et Blu-ray vient d'être repris à la barre du tribunal de commerce de Chartres (Eure-et-Loir) par la société KDG, dont le siège est à Sainte-Marguerite (Vosges). QOL, qui était en redressement judiciaire depuis février 2014, employait 77 personnes, dont 65 permanents. Le repreneur conserve 38 postes et s'est engagé à maintenir les deux sites, l'usine de Vernouillet et l'entrepôt logistique de Dreux en Eure-et-Loir. Le dirigeant de QOL, Laurent Villaume, conserve une fonction commerciale au sein de l'entreprise.

QOL, qui était aussi convoité par le mayennais MPO (Moulages et plastiques de l'Ouest), entre donc dans le giron de KDG, rebaptisé Media Industry. Ce petit groupe industriel, contrôlé par François-Xavier Juzdzewski, a injecté près de 400 000 euros.

Diversification dans le BtoB

Miné par le piratage, le marché du pressage des CD et DVD a reculé de 50 % depuis six ans. Tous les acteurs souffrent de cette conjoncture. Même le repreneur a connu une procédure collective en 2013 avant d'être recapitalisé par plusieurs investisseurs. Ce mouvement de consolidation n'est sans doute pas terminé. "Nous entamons une diversification dans le BtoB vers les sites de e-commerce en leur proposant une prestation complète, depuis le pressage jusqu'à l'acheminement. C'est un créneau en forte croissance qui devrait permettre d'embaucher sur le site de Dreux", précise Laurent Villaume, qui annonce également l'implantation d'une ligne de production de vinyles à Vernouillet d'ici la rentrée prochaine.

Le nouveau groupe est constitué de deux usines et d'une centaine de salariés : 38 à Vernouillet et Dreux, une soixantaine dans les Vosges et à Paris pour les fonctions commerciales. Le chiffre d'affaires global est estimé autour de 12 millions d'euros.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle