International

Qantas veut reporter sa commande d'Airbus A350-1000 pour la plus longue liaison du monde

, , , ,

Publié le , mis à jour le 10/03/2020 À 07H55

Qantas veut temporiser le projet Sunrise de plus longue liaison commerciale au monde. La compagnie aérienne australienne a révélé le 10 mars un plan d'économies important pour faire face aux pertes financières liées à l'épidémie de coronavirus Covid-19.

Qantas veut reporter sa commande d'Airbus A350-1000 pour la plus longue liaison du monde
Qantas Airways pourrait commander jusqu'à douze Airbus A350-1000 pour son projet Sunrise de plus longue liaison commerciale au monde entre Sydney (Australie) et Londres (Royaume-Uni). /Photo d'archives/REUTERS/David Gray
© David Gray

Qantas Airways a demandé à Airbus une prolongation du délai qui lui est fixé pour commander des appareils A350-1000. Mardi 10 mars, la compagnie aérienne australienne a révélé un plan d'économies pour faire face à l'épidémie de coronavirus Covid-19. La crise sanitaire s'est effectivement traduit par une baisse des réservations dans le secteur aérien.

Projet de plus longue liaison commerciale au monde

"Nous préférerions attendre que la question du coronavirus soit écartée avant de passer une commande ferme pour l'A350", a déclaré le directeur général de la compagnie aérienne Alan Joyce. Le dirigeant a indiqué que l'avionneur européen n'avait pas encore formulé de réponse, alors que la date butoir a initialement été fixée à fin mars.

La compagnie aérienne pourrait commander jusqu'à douze Airbus A350-1000 pour son projet Sunrise de plus longue liaison commerciale au monde entre Sydney (Australie) et Londres (Royaume-Uni). En décembre 2019, Qantas avait annoncé avoir sélectionné Airbus plutôt que Boeing comme fournisseur privilégié pour ce service. Au prix catalogue 2019, douze avions de ce type représenteraient un contrat de 4,4 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros).

"Nous utilisons tous les leviers possibles pour éviter des licenciements"

Pour faire face à la crise sanitaire et à la baisse de la demande, Qantas a également annoncé une réduction de près de 25 % de sa flotte mondiale. Cette diminution va se traduire par l'immobilisation d'une grande partie des Airbus A380 de l'opérateur.

Qantas a annoncé d'autres mesures d'économies : le directeur général va renoncer à plusieurs mois de salaires, les cadres dirigeants du groupe vont voir leur rémunération diminuée de 30 %, les recrutements non nécessaires vont être suspendus et l'entreprise va encourager ses employés à prendre des congés sans solde ou des congés payés. "Nous utilisons tous les leviers possibles pour éviter des licenciements", explique Alan Joyce.

Jeudi 5 mars, l'Association du transport aérien international (IATA) a évalué que l'épidémie de coronavirus pourrait se traduire par des pertes financières allant jusqu'à 113 milliards de dollars (100 milliards d'euros) pour les compagnies aériennes.

Avec Reuters (Jamie Freed; version française Jean Terzian)

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte