Purdue Pharma se déclare en faillite pour règler la crise des opioïdes aux États-Unis

Le 15 septembre, Purdue Pharma s'est déclaré en faillite aux États-Unis. Accusé d'avoir joué un rôle dans la crise meurtrière des opioïdes, le laboratoire pharmaceutique cherche à résoudre ses litiges.

Partager
Purdue Pharma se déclare en faillite pour règler la crise des opioïdes aux États-Unis
La crise des opioïdes aux États-Unis aurait fait 400 000 morts entre 1999 et 2017. /Photo d'archives/REUTERS/George Frey

Purdue Pharma, fabricant de l'analgésique OxyContin, s'est placé dimanche 15 septembre sous la protection de la loi sur les faillites. L'entreprise a ainsi cédé à la pression de quelque 2600 poursuites judiciaires dans lesquelles il est accusé d'avoir contribué à la crise des opioïdes qui ravage les États-Unis.

Le conseil d'administration de Purdue Pharma s'est réuni le 15 septembre au soir pour approuver le placement sous le "Chapitre 11" de la loi sur les faillites, qui permet à l'entreprise de poursuivre sa restructuration dans le cadre d'un projet de règlement global des litiges.

400 000 morts entre 1999 et 2017

Purdue Pharma a trouvé un accord de principe afin de résoudre les litiges avec 24 États et cinq territoires américains, ainsi que les avocats représentant plus de 2000 villes, comtés et autres plaignants, a annoncé le groupe pharmaceutique.

Une vingtaine d'États restent opposés ou non engagés dans la proposition de règlement, ouvrant la voie à des batailles juridiques pour déterminer qui est responsable de la crise des opioïdes aux États-Unis, qui aurait fait 400 000 morts entre 1999 et 2017, selon les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies.

Les plaignants dénoncent les pratiques commerciales de Purdue Pharma auquel ils reprochent de ne pas avoir mis en garde les médecins et les patients sur les risques liés à une consommation prolongée de ses opiacés.

La famille Sackler prête à céder le contrôle de Purdue Pharma

Les États opposés à ce règlement, dont le Massachusetts, New York et le Connecticut, veulent que la famille Sackler garantisse plus que leur fortune personnelle et ont contesté les calculs de l'entreprise évaluant à 10 milliards de dollars l'accord visant à mettre fin aux plaintes.

La famille Sackler, qui céderait le contrôle de Purdue Pharma dans cet accord, ont proposé d'injecter 3 milliards de dollars et 1,5 milliard de dollars supplémentaires, voire plus, dans le cadre de la vente éventuelle d'une autre société leur appartenant, Mundipharma, selon le groupe et des personnes proches du dossier. Les Sackler ont refusé de revoir leur offre.

"C'est la croisée des chemins. Il n'y a que deux façons d'aller de l'avant", a dit à Reuters le président de Purdue Pharma, Steve Miller. Dans un communiqué, des membres de la famille Sackler, qui rejettent toutes les accusations, disent espérer que ceux qui s'opposent à cette offre de règlement finiront par changer d'avis.

Avec Reuters (Arthur Connan pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS