PTPM : les Prud’hommes ordonnent la réouverture du site d’Aÿ

Social

Partager

Le Conseil des Prud’hommes, lors de l’audience de l’après-midi de ce vendredi 28 mai, a rendu son jugement dans l’affaire opposant les salariés à la direction de PTPM à Aÿ (Marne), filiale du groupe équipementier automobile Trèves.

Les membres du comité d’entreprise de l’usine marnaise, spécialisée dans les textiles techniques, avaient déposé la semaine dernière une demande d’annulation de la fermeture par le groupe du site de production.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ils entendaient démontrer que cette fermeture au nom du principe de précaution, la direction estimant « qu’elle n’est plus en mesure d’assurer la sécurité des membres de la direction, des salariés et des biens de l’entreprise », n’a, selon eux, « en réalité qu’un but, s’exonérer des coûts engendrés puisque Trèves ne nous donne plus de travail depuis octobre 2009 ».

Cette mesure a été annoncée, et appliquée le 6 mai, après la séquestration fin avril, des représentants de la direction du site et de l’avocate du groupe. Depuis cette date, six vigiles surveillent l’usine et en interdisent l’accès. Seuls les représentants du personnel, en vertu de leur mandat, sont autorisés à se rendre dans leur local.

Les conseillers prud’homaux jugent le « lock out » illicite, demandent la réouverture du site sous 48h00, sous peine d’astreinte de 200 euros par salarié (130) et par jour de retard.

Ils ont par contre débouté le comité d’entreprise de sa demande de 3 000 euros de dommages et intérêts, mais accordé 100 euros à chaque salarié à ce titre.


De notre correspondant en Champagne-Ardenne, Pascal Ambrosi



Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS