PSA veut faire tourner ses usines à 100% de leurs capacités en 2015

Les usines du groupe ne tournent actuellement qu’à 74% de leurs capacités en Europe, 61% en France.

Partager

PSA veut faire tourner ses usines à 100% de leurs capacités en 2015

Si le redressement des comptes guide la stratégie de PSA, le remplissage des usines représente l’autre priorité de Philippe Varin. Les sites européens du groupe ne tournent qu’à 74% de leurs capacités, un chiffre similaire au premier semestre 2012.

Mais la situation en France est plus préoccupante : les usines ne tournent qu’à 61% de leurs capacités et perdent donc de l’argent. Une usine atteint en moyenne le point mort lorsqu’elle tourne à 75% en deux équipes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

grâce aux nouveaux modèles

PSA s’est donc fixé comme objectif de pousser la charge de ses usines. L’objectif est d’atteindre les 100% d’utilisation en 2015. "Cette moyenne prend en compte les usines exploitées avec des partenaires et les sites qui tournent à plus de 100% de leurs capacités en Europe de l’Est par exemple", précise-t-on chez PSA.

Pour relever ce challenge, le groupe compte d’abord sur ses nouveaux modèles. Le bon démarrage du 2008, avec 36 000 commandes enregistrées au premier semestre, soit 30% de plus que les prévisions, est un bon exemple. Cette forte demande a poussé PSA à constituer une seconde équipe sur son site de Mulhouse (Haut-Rhin) et à doubler la production. PSA compte aussi sur les exportations pour ne pas subir un marché européen au point bas. "Nos usines européennes ne produisent pas que pour l’Europe, a souligné Jean-Christophe Quémard, directeur des programmes chez PSA. La C-Elysée ou la 301 produites en Europe contribuent à augmenter nos ventes hors Europe".

Via l’accord de compétitivité

S’il a réussi ses derniers lancements, PSA sait bien que les ventes ne peuvent pour le moment suffire à remplir les usines. Le constructeur compte également sur une augmentation de la productivité des sites. "Les discussions sont en cours avec les partenaires sociaux, une discussion très ouverte, pour trouver des solutions" explique Jean-Christophe Quémard qui suit le volet industriel du dialogue pour un nouveau contrat social.

La fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) confirmée en 2014 augmenterait de 6 à 7 points le taux d’utilisation global des usines en France. Reste donc à trouver encore 7 ou 8 points pour atteindre le point mort. Chez PSA, on ramène tout aux discussions avec les partenaires sociaux et on affirme qu’on ne pourra cependant pas garantir de volumes de production fixe aux usines dans le cadre des négociations.

Le bonus General Motors

Une chose est sûre : le constructeur français veut régler seul ses problèmes de sous-utilisation avant de se lancer en 2016 dans les productions de véhicules communs avec General Motors. Ce qui signifie que si PSA atteint son objectif, des usines européennes pourraient alors dépasser allègrement la barre des 100% d’utilisation des capacités pour accueillir les productions de l’Alliance. "Des usines à plus de 100%, c’est très positif" commente Jean-Christophe Quémard.

La direction de PSA se refuse toutefois à mêler affectation de production commune de l’Alliance aux usines françaises et européennes et négociations sur la compétitivité. Les deux vont pourtant être concomitantes si l’on en croit le calendrier fixé. PSA compte en effet finaliser l’accord d’ici la fin de l’année. Or PSA et General Motors annonceront rapidement au second semestre les véhicules communs et les usines où ils seront produits.

Pauline Ducamp

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS