Quotidien des Usines

PSA veut céder le site tertiaire de Meudon, pas de suppression d'emplois envisagée

, , , ,

Publié le

Un document présenté par la direction de PSA Peugeot Citroën le 22 mai en comité central d'entreprise annonce que le groupe automobile va fermer d'ici un an le site tertiaire de Meudon-la-Forêt, en région parisienne.

PSA veut céder le site tertiaire de Meudon, pas de suppression d'emplois envisagée

D'après ce document, dont Reuters a obtenu une copie, les 660 salariés du site de Meudon seront transférés sur d'autres sites du groupe dans le cadre de la restructuration des activités françaises du constructeur automobile.

"Dans le contexte économique difficile traversé par le groupe, la rationalisation du taux d'occupation des sites et l'adaptation de l'aménagement des implantations actuelles des postes de travail (...) s'imposent", écrit PSA dans ce document, présenté le 22 mai au matin aux syndicats lors d'un comité central d'entreprise (CCE) ordinaire.

Le constructeur automobile prévoit également la mise en vente rapide de son immeuble des Hauts-de-Seine. Pour redresser sa situation financière, PSA indiqué au début de l'année qu'il envisageait 200 millions d'euros de cessions d'actifs immobiliers supplémentaires, après deux milliards d'euros en 2012.

Le groupe a souligné que la fermeture du site, mis en service en 1980, n'impliquait aucune suppression d'emplois et que tous les salariés seraient transférés d'ici la fin du premier semestre 2014 sur d'autres sites, notamment Poissy et Vélizy dans le département voisin des Yvelines.

Une partie des salariés pourront toutefois choisir le plan de départs volontaires engagé à l'échelle du groupe, et qui portera sur 3.600 postes hors production. Ce plan s'ajoute à la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et la réduction d'effectifs sur le site d'assemblage de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Pour 21 salariés de l'activité garantie pièces détachées de Meudon, l'équation est différente. Leurs postes vont être transférés à 400 kilomètres de là, sur le magasin central de pièces du groupe à Vesoul (Haute-Saône).

Ceux qui ne souhaitent pas ce déménagement se verront proposer un reclassement en région parisienne, sans plus de précision. C'est la deuxième fois coup sur coup qu'ils voient leur site fermer puisqu'avant d'arriver à Meudon ils travaillaient à Melun (Seine-et-Marne), fermé par PSA en 2012.

(avec Reuters)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

22/05/2013 - 14h36 -

vous oubliez les vrais raison de tous ce massacre,
PSA Vesoul n'envoi plus de voiture en kit en Iran ce qui fait perdre 450 000 vehicule vendu par an a psa !!!

pour la seul raison que GM on forcé PSA a ne plus fournir l'iran qui rappelons le représente 16% des ventes a l'étrangé !!!

je ne comprends pas qu 'un site comme le votre toujours a l affut de l info ne fasse pas circuler les vrais infos que l'on cache au peuple et ouvriers Français !!!!!

Merci les ricain merci GM, le premier constructeur Français en fait les frais !!!!

sachant cela cette fermeture vous étonnera plus ...

PSA, Patron au service d'actionnaire !!!!
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte