PSA va créer une coentreprise avec CK Birla pour retourner en Inde

PARIS (Reuters) - Le groupe PSA a signé un accord de coentreprise avec le conglomérat indien familial CK Birla pour retourner en Inde, rapportent lundi Les Echos.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA va créer une coentreprise avec CK Birla pour retourner en Inde

Selon les informations du journal économique sur son site internet, ce projet de retour de PSA en Inde sera annoncé mercredi matin par le constructeur automobile dans le cadre d'un point d'étape prévu sur son plan stratégique "Push to pass". Un porte-parole de PSA s'est refusé à faire un commentaire.

Selon les Echos, l'accord intégrera une usine de la famille Birla à Chennai, où sont actuellement produites quelques Mitsubishi. Le plan stratégique du groupe français, qui a pris le relais en avril 2016 de son plan de redressement financier, prévoit une marge opérationnelle courante moyenne de 4% pour la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible à 6% en 2021.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Grâce à un renouvellement de la gamme et à l'ouverture de nouveaux marchés géographiques, il vise aussi une croissance de 10% de son chiffre d'affaires entre 2015 et 2018 et une croissance supplémentaire de 15% d'ici 2021.

Lors de la présentation de "Push to pass", PSA avait souligné que la région Inde-Pacifique constituait une cible prioritaire pour accélérer sa croissance, avec pour objectif un accord de partenariat d'ici 2018 et les premiers lancements de produits avant la fin 2021.

Au total, PSA veut augmenter ses ventes dans la région de 50% entre 2015 et 2021, alors que celles-ci ont baissé de 16,4% à 19.900 unités en 2016.

Le groupe, absent d'Inde depuis de longues années, avait un temps envisagé de construire une usine dans l'Etat indien du Gujarat, moyennant un investissement de 650 millions d'euros, mais le projet avait été suspendu à cause des graves difficultés financières que le groupe traversait alors.

Pour Reuters, Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS