PSA : "un artifice comptable" selon la CGT

Le constructeur automobile a annoncé avoir passé 4,7 milliards de dépréciations d’actifs sur l’exercice 2012. Une manœuvre de PSA pour fausser la lecture des résultats annuels qui seront dévoilé le 13 février prochain, selon la CGT.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA :

"’Des pertes’ qui ne sont que théoriques et en aucun cas liées à l'activité du groupe", un "artifice comptable". Les mots utilisés par la CGT pour qualifier les annonces de PSA concernant la dépréciation d’actifs sont teintés d’exaspération.

Dans un communiqué intitulé "comment la direction de PSA charge la barque", le syndicat accuse le constructeur automobile de vouloir "faire passer dans les comptes 2012 des "pertes" qui ne sont que théoriques et en aucun cas liées à l'activité du groupe". Au total, c'est "une charge de 4,7 milliards qui va plomber les résultats qui seront rendus publics le 13 février. Un changement de thermomètre qui risque de fausser la lecture de la température!", poursuit le communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Concernant la déclaration de Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget, qui a jugé "possible" une entrée de l'Etat au capital du groupe, la CGT indique que le syndicat "et les salariés d'Aulnay en grève depuis le 16 janvier attendent du gouvernement, non qu'il se contente de venir à la rescousse des actionnaires, mais qu'il intervienne pour que soient prises en compte les revendications des salariés et les propositions syndicales".

Astrid Gouzik

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS