Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA travaille sur la compétitivité de ses sites français

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Des sites français plus compétitifs, c'est ce que vise Carlos Tavares dans son plan "Back in the race". Différentes mesures sont déjà mises en œuvre depuis six mois.

PSA travaille sur la compétitivité de ses sites français © D.R. - PSA

Six mois pile après sa prise de fonction, Carlos Tavares est revenu, mercredi 1er octobre, sur la compétitivité des sites français de PSA. A la veille de l'ouverture du Mondial, le patron du groupe a rappelé avoir été agréablement surpris par le potentiel de ses usines, qui doivent cependant encore améliorer leurs performances. "C'est l'un des avantages d'avoir du potentiel", a souligné Carlos Tavares.

1100 euros moins cher

"Le potentiel des usines françaises, c'est avant tout d'y faire des investissements à moindre coût", a rappelé Yann Vincent, le nouveau directeur industriel de PSA. Venu de chez Renault, il maîtrise donc parfaitement les recettes pour baisser les coûts de production. De fait, depuis six mois, différentes mesures ont déjà été prises pour améliorer la compétitivité. D'ici 2018, Carlos Tavares a en effet fixé comme objectif une baisse des coûts de production de 1100 euros par véhicule.

Revoir les flux

Dans chaque usine, PSA a donc mis en place un schéma directeur de transformation. Le premier chantier porte sur la logistique."La ligne de production doit être protégée, c'est-à-dire que la bonne pièce doit être livrée au bon moment à l'opérateur, explique Yann Vincent. Il faut lui rendre la vie la plus simple possible pour qu'il se concentre uniquement sur l'assemblage". Cette exigence demande des sites plus compacts et des flux de pièces mieux organisés dans l'usine.

Mulhouse, qui produit les Peugeot 2008, Citroën C4 et DS4, va ainsi introduire le kitting. Les pièces de chaque véhicule sont rassemblées en amont dans une caisse et apportées sur chaque poste d'opérateur en suivant chaque véhicule produit. Les bords de ligne deviendront plus clairs, la qualité s'améliorera. Toute la chaîne et la communication doivent donc être revues, comme les flux avec les fournisseurs afin de stabiliser le flux sur la ligne.

Coûts des fournisseurs

Les fournisseurs sont d'ailleurs dans le viseur de Carlos Tavares. "C'est l'autre petite faiblesse des sites français, le sourcing high-cost [les prix trop élevés des fournisseurs, ndlr]" constate Yann Vincent. Le plan "Back in the race" prévoit de doubler les achats de composants dans les pays à bas coût, comme les pays de l'est de l'Europe ou la Chine, auprès de fournisseurs locaux. "On parle souvent du pays ou des salaires, mais dans le coût de production d'un véhicule, le sourcing est loin d'être négligeable" rappelle Yann Vincent. Cette pression sur les prix fait clairement partie de schémas directeurs assignés aux patrons des usines du groupe.

Travailler sur les process

La performance des sites industriels se décide aussi bien en amont, lors de la conception des véhicules. "Il faut que les contraintes du manufacturing soient prises en compte, il faut designer pour le manufacturing, réduire par exemple le nombre de couple de serrage", souligne Yann Vincent. Cette approche est déjà en application à la direction des programmes. "Nous cherchons un taux de reconduction des process de production de 50%" prévient Patrice Lucas, directeur de la stratégie et des programmes.

En attendant, PSA a fortement travaillé pour réduire ses stocks de véhicules. La flexibilité offerte par l'accord de compétitivité à notamment permis de les faire tomber à 60 jours. Si Mulhouse est aujourd'hui le site français le plus performant, aucune usine de l'hexagone ne figure dans le Top 3, où dominent le site de Trnava (Slovaquie), de Vigo (Espagne) et de Mangualde (Portugal).

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle