PSA toujours en berne

Le groupe tenait ce mercredi matin, 25 avril, l'assemblée générale de ses actionnaires. Un rendez-vous dans une ambiance tendue, suite à de mauvais résultats au premier trimestre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA toujours en berne

Après une présentation des résultats annuels bien terne en février, l'assemblée générale des actionnaires de PSA n'avait pas meilleure allure. Le groupe a annoncé une baisse de 7% de son chiffre d'affaires au 1er trimestre. Avec des ventes en baisse de 8% en Europe (- 19% en France), le chiffre d'affaires de la seule division automobile a plongé de 14%.

En Europe, le groupe est passé de 14,8% de parts de marché en 2011, à 12,9%. "Notre performance est mauvaise par rapport à nos concurrents du secteur automobile et ce pour trois raisons, a confirmé Philippe Varin, président du directoire. Nous sommes très exposés en Europe. Nous sommes aussi très présents sur les segments A et B. Nous produisons ces petites voitures en France, elles coutent donc plus chères. Enfin pour sortir de cette situation européenne, nous investissons beaucoup, d'où une surgénération de liquidités". Malgré un plan d'économies d'un milliard et demi d'euros et l'alliance avec GM, PSA prévoit une année 2012 "très préoccupante".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Vu la situation, les actionnaires ont accepté de ne pas touché de dividendes cette année. "L'actionnariat a le moral en berne" a conclu un membre de l'assistance. Conformément aux annonces de février, Philippe Varin ne touchera que la part fixe de son salaire, soit 1,3 millions d'euros. Le président du directoire a renoncé à la part variable de sa rémunération (150% de la part fixe). Idem pour les membres du directoire : ils ne toucheront que la part fixe de leur revenu (618.000 euros) et renoncent à la part variable (110% de la part fixe).

Dans 10 ans

Première rencontre officielle GM-PSA le 09 mai
L'alliance entre les deux constructeurs tiendra la première réunion de son comité de pilotage le 09 mai prochain. La rencontre aura lieu à Détroit entre les 10 membres de PSA et GM pour avancer sur les projets communs à l'alliance. Les rencontres se tiendront régulièrement chez l'un et l'autre constructeur. Les groupes de travail ont eux jusqu'en octobre pour définir les projets développés en commun.
Les petits actionnaires ont surtout attaqué la direction du groupe sur sa stratégie, "pas très limpide" selon un intervenant, en particulier sur l'alliance avec General Motors. Avec une question récurrente : que sera PSA dans 10 ans, soit à la fin de l'accord avec GM ? "Nous serons beaucoup plus global, a plaidé Philippe Varin. En 2015, nous réaliserons 50% de nos ventes hors d'Europe et les deux tiers dans 10 ans. Avec la montée en gamme, nos deux marques seront aussi plus puissantes en terme de plan-produits".

La réponse n'a pas vraiment convaincu dans l'assistance, préoccupée aujourd'hui par le cours de l'action PSA. L'alliance avec GM n'a pas séduit les marchés, l'action PSA terminait hier à la clôture à 8,92 euros.

"L'augmentation de capital m'a saigné à blanc", lance un petit actionnaire, qui renchérit : "Nous sommes la plus petite capitalisation du CAC 40, quand va-t-on se faire virer ?" Dans cette ambiance de fronde feutrée, le président du conseil de surveillance Thierry Peugeot en a aussi pris pour son grade.

Le président du conseil de surveillance s'est vu reprocher sa présence dans différentes conseils d'administration. "Je consacre tout mon temps au groupe PSA Peugeot Citroën" s'est défendu Thierry Peugeot. PSA a jusqu'au 25 juillet et la présentation de ses résultats semestriels pour redresser la barre.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS