PSA Sochaux à Montbéliard projette de passer au monoflux

Selon Les Échos, l’usine PSA Sochaux à Montbéliard (Doubs) passerait à une seule ligne de fabrication d’ici quelques années. Cette réorganisation industrielle serait ainsi calquée sur celle des autres sites du constructeur automobile.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA Sochaux à Montbéliard projette de passer au monoflux

Le site de Sochaux à Montbéliard (Doubs), siège historique de PSA est la dernière usine française du groupe à détenir deux lignes de fabrication distinctes. Selon nos confrères des Échos, elle pourrait passer à une ligne d’assemblage unique dans quelques années. La direction n’a fait aucune annonce officielle aux salariés. Ces derniers savent simplement que le site sera modernisé dans les prochaines années. Cette modernisation pourrait s’inspirer de la politique de réorganisation industrielle menée depuis deux ans par le constructeur automobile au sein de ses usines françaises.

À l’heure actuelle, deux équipes et demie assemblent des Peugeot 308 sur une première ligne. Sur la seconde, deux équipes se chargent de monter les nouvelles 3008, la 5008 et prochainement le futur SUV Opel.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une prise de décision attendue fin décembre

Le berceau historique du constructeur automobile emploie 9 000 salariés et 1 600 intérimaires. Le passage en monoflux aurait des conséquences négatives sur l’emploi selon certains syndicats. Un représentant de la CGT rappelle qu'en 2015 lorsque le site de Mulhouse à Sausheim (Haut-Rhin) est passé de deux à une seule ligne de montage pour fabriquer trois modèles de véhicule, cela s’est traduit par une suppression de 450 postes d’intérimaires sur 830. Un exemple : "Demain, une seule personne monterait des portes au lieu de deux aujourd’hui", avertit Jérôme Boussard de la CGT.

Pour Force ouvrière, la réorganisation du site de Sochaux ne pourra pas aboutir à une conversion au monoflux. Cette année, l’usine devrait sortir 355 000 véhicules. La production devrait progresser encore pour atteindre 430 000 unités par an d’ici 2019. "On voit mal comment on pourra augmenter les volumes produits et dans le même temps arrêter une ligne de fabrication, ce n’est pas tenable" déclare Pascal Pavillard, délégué FO.

Si une réorganisation se prépare effectivement à horizon 2020, cela coïncide avec l’arrêt de la 308. Or ce modèle représente plus de la moitié de la production du site sochalien. "Dans le pire des cas, en stoppant la production de la 308, il faudrait supprimer près de 3 000 postes" s’inquiète François Guillerey de la CFTC.

La direction de PSA aurait lancé une étude préalable qui devrait aboutir à une prise de décision d’ici fin décembre 2016. Les syndicats ont adressé une demande à la direction pour que celle-ci précise les modalités de cette réorganisation à moyen terme.

Lucie Thiery

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS