PSA se verrait bien remplacer Autolib à Paris

Le constructeur automobile PSA est prêt à proposer un nouveau modèle d'autopartage à Paris et est en contact avec la mairie de la capitale, selon un article publié ce 9 juin sur le site des Echos.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA se verrait bien remplacer Autolib à Paris
Le constructeur automobile PSA est prêt à proposer un nouveau modèle d'autopartage à Paris et est en contact avec la mairie de la capitale. /Photo prise le 1er mars 2018/REUTERS/Benoit Tessier

La maire de Paris, Anne Hidalgo, doit recevoir le lundi 9 juin plusieurs acteurs de la filière automobile pour discuter d'offres alternatives à Autolib, le libre-service de voitures électriques au coeur d'un litige avec l'exploitant Bolloré sur fond de dérive financière. PSA fait partie des candidats à la création d'un nouveau service d'autopartage dans la capitale, selon le site Internet des Echos.

"Le free-floating (offre d'autopartage sans espace dédié pour prendre ou ramener un véhicule, NDLR) peut être viable à Paris, où l'on trouve une forte densité de clients potentiels. Nous sommes en contact avec la mairie. Nous pourrions démarrer rapidement", a déclaré Brigitte Courtehoux, directrice des nouvelles mobilités du constructeur automobile, citée par le quotidien économique.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

PSA, qui gère déjà des services d'autopartage en "free-floating" à Madrid et à Lisbonne, "envisage plutôt un périmètre intra-muros (pour Paris), mais ne semble pas figé sur la question", selon Les Echos. "Le free-floating est un système souple. Comme il n'y a pas de stations, le périmètre est facilement extensible en fonction de la demande. Même si, au bout du bout, il faut être rentable", note Brigitte Courtehoux dans cet article.

Renault, Daimler, BMW également sur les rangs

Lancé en 2011, le service Autolib compte 1 100 stations réparties dans une centaine de communes d'Ile-de-France. Le contrat avec le groupe Bolloré court jusqu'en 2023.

Outre PSA - qui a conclu un accord de partenariat stratégique dans le domaine de la voiture électrique et de l'autopartage avec Bolloré en 2015 -, les constructeurs automobiles Renault, BMW (Drive Now) et Daimler (Car2Go) ainsi que des spécialistes de la location et des start-up actives dans l'autopartage devraient participer à la réunion de lundi avec Anne Hidalgo.

Avec Reuters (Myriam Rivet, édité par Henri-Pierre André)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS