PSA se reprend, démontage de portique écotaxe, les bonnets rouges d'Armor Lux... la revue de presse de l'industrie

Publié le

A la peine depuis le début de l'année, les ventes de PSA en France repartiraient à la hausse en octobre. Symbole de la suspension de l'application de l'écotaxe, le portique de Pont-de-Buis (Finistère) va être démonté ce matin. Toujours en Bretagne, Armor Lux s'impose comme le fournisseur officiel des bonnets rouges des manifestants.

PSA se reprend, démontage de portique écotaxe, les bonnets rouges d'Armor Lux... la revue de presse de l'industrie
Le succès du crossover 2008 devrait permettre à PSA de relever la tête au mois d'octobre
© D.R.

Début de reprise chez PSA ?

En baisse de 12% depuis le début de l'année, les ventes de PSA en France repartiraient à la hausse au mois d'octobre, révèle ce jeudi 31 octobre BFM Business.

Grâce notamment au succès des derniers modèles comme le crossover 2008 (62 000 commandes depuis son lancement en juin dernier), "les performances commerciales des marques Peugeot et Citroën sont très encourageantes", indique la chaîne d'information en continu. Les chiffres précis seront présentés lundi 4 novembre.

Le dernier portique écotaxe du Finistère démonté

Après l'annonce de la suspension de l'application de l'écotaxe pour toute la France mardi 29 octobre, le dernier portique encore debout dans le Finistère va être démonté ce jeudi matin, indique Le Télégramme.

Ce portique "n'aura pas d'utilité pendant un temps indéterminé" et "il est de bon ton de le mettre à l'abri des déprédations", justifie le préfet, cité dans l'article. Malgré l'annonce de la suspension de l'écotaxe des manifestations sont en effet prévues ce samedi en Bretagne.

Sur les trois portiques installés sur les routes du département, un avait été endommagé par les manifestants, l'autre déjà démonté.

Armor Lux, roi du bonnet rouge

La marque Armor Lux, qui produit notamment la marinière fétiche d'Arnaud Montebourg, surfe sur la vague de la contestation en Bretagne avec ses bonnets rouges. Une référence à la révolte du même nom, en 1675, contre un nouvel impôt décidé par Louis XIV.

"Tout le monde veut son bonnet rouge", titre ainsi France 3 Bretagne sur son site internet. Après avoir envoyé 900 exemplaires à la FDSEA pour se montrer solidaire de la défense du "Made in France", Armor Lux voit les commandes affluer et la production tourne à plein régime en vue de la manifestation du 2 novembre.

"Sur le nombre de bonnets fabriqués, l'entreprise bretonne préfère se taire sur le chiffre, arguant que cela peut servir aux services de police pour évaluer le nombre de manifestants", explique France 3. Après avoir séduit Arnaud Montebourg, Armor Lux espère peut-être ainsi s'attirer le soutien de Manuel Valls...

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte