PSA, Saab et les autres

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA, Saab et les autres

PSA star de la semaine

Cette semaine, il ne fait aucun doute, c’est bien PSA Peugeot Citroën qui a fait l’actualité, en France et même à l’étranger. En effet, le constructeur a lancé le chantier de son futur site en Inde. Celui-là même qu’il avait désigné en septembre. Il a aussi montré qu’il misait à plein sur l’innovation en réseau, avec la mise en place du StelLab@EPFL dans le quartier de l’innovation en Suisse et la création d’un hub de R&D à Vélizy-Villacoublay.

Cette annonce industrielle tranche avec les rebondissements qu’a connu le groupe la semaine précédente, avec l’annonce d’un plan d’économies de 800 millions d’euros. Et à la clé plus de 6800 suppressions d’emplois directs ou indirects d’ici à fin 2012 en Europe. Pour tenter de rassurer notamment sur le plan de la R&D, Philippe Varin, le président du directoire, est allé cette semaine à Sochaux. L’occasion de calmer le jeu et de répéter que ce plan n’est pas un "nouveau plan de départs volontaires mais un plan d’ajustement".
Mais le groupe ne se porte pas spécialement bien sur le front des ventes en octobre. Alors que le marché français est en hausse et que Renault superforme avec une progression de 11% des ventes environ, PSA recule.

Il faut dire que le concurrent de PSA devient plus international et a développé une branche dédiée au low cost, avec la marque Dacia. C’est d’ailleurs bien elle qui permet à Renault de voir ses ventes progresser ce mois-ci.

Le constructeur français a donc choisi de revenir aux valeurs sûres et de lancer un nouveau modèle, la 208, qui n’est pas sans rappeler certaines grandes voitures ayant fait l’histoire du groupe.

La guerre électrique

C-Zéro, iOn, Kangoo ZE ou encore Twizy….ces noms vont bientôt vous être familiers. Ces noms, ce sont ceux des voitures électriques que les deux grands constructeurs français commencent à lancer sur le marché de l’automobile française. Opération de communication ou véritable lancement ? La question se pose. Mais en attendant, la guerre est bel et bien déclarée. Renault a remporté la plus grosse partie de l’appel d’offres de l’Etat, avec 15 000 Kangoo électriques à produire sur son site de Maubeuge.

Pour l’heure, le numéro deux du groupe Carlos Tavares reste prudent sur la production du groupe dans cette filière électrique, non sans cacher la fierté du groupe d’avoir enfin lancé ses modèles. Et le groupe vient à nouveau d’annoncer avoir investi 24 millions d’euros dans le lancement de la gamme électrique.

Mais PSA aussi multiplie les petites annonces, comme dans le cadre de son partenariat avec le conseil général des Hauts-de-Seine ou encore avec EuropCar. Il a même choisi le jour où Renault a lancé ses voitures électriques en concession pour annoncer ce dernier partenariat. Comme quoi, la concurrence s’annonce rude.

Saab…sauvé ?

Saab est passé sous le giron de ses repreneurs chinois. Les groupes Youngman et Pang Da ont décidé de l’acquérir pour 100 millions de dollars. Pour eux, l’intérêt de ce rachat n’est pas qu’européen, mais bien évidemment local aussi. Mais cette opération ne pourra vraiment voir le jour qu’à partir de l’accord de General Motors, ancien propriétaire de Saab, et de celui des autorités compétentes. Or, le constructeur américain semble s’opposer à ce rachat, plusieurs questions restant selon lui en suspens. Par ailleurs, le rachat de la marque suédoise a reçu un appui à demi-mot du ministre chinois de l’Industrie.

Les marchés en octobre

Le mois d’octobre n’a pas été le même sur tous les marchés. Si en France, on a aperçu une légère éclaircie, les ventes américaines ont pour leur part performé. Mais en Allemagne, pourtant premier marché d’Europe, enregistre des immatriculations en augmentation de seulement 0,6%. Et les leaders du marché s’en sortent de manière assez contrastée. Par exemple BMW a réussi à confirmer ses prévisions pour la fin de l’année, au regard de ses résultats du mois. Mais Daimler lui est victime des problèmes conjoncturels en Europe et son troisième trimestre est moins bon que prévu. A l’inverse de Volkswagen, qui performe encore. L’Italie aussi connaît des temps difficiles notamment dans l’automobile.

En bref

Skoda veut vendre 1,5 million d’unités d’ici à 2018
Une nouveauté pour Porsche au salon de Los Angeles
Les constructeurs français croient au marché russe
La nouvelle vie de Mathieu Tenenbaum
Le bonus écologique va coûter moins cher à l’Etat
Continental s’inquiète de la hausse des prix des matières premières

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS