PSA retrouve des forces grâce à la Chine, Facebook at work, lutte contre le terrorisme : la revue de presse de l'industrie

Publié le

PSA renoue avec la croissance grâce à la Chine, Facebook teste son réseau social pour les pros, l'armée au centre de la lutte contre le terrorisme… Retrouvez l'essentiel de l'actualité de ce jeudi 15 janvier dans la revue de presse de L'Usine Nouvelle.

PSA retrouve des forces grâce à la Chine, Facebook at work, lutte contre le terrorisme : la revue de presse de l'industrie © Ouest France

La chine, nouvel eldorado de PSA

Les médias reviennent ce jeudi 15 janvier sur les bons résultats présentés par PSA pour 2014. "Enfin. Après trois années de baisse des ventes, PSA a renoué avec la croissance. Le groupe a publié mercredi 14 janvier des ventes en hausse de 4,3 %, à 2,939 millions de véhicules pour l’année 2014", attaque Les Echos sur sa Une. Mais le quotidien tempère : "Ce rebond se compare à des exercices 2012 et 2013 particulièrement faibles, et les volumes restent inférieurs à ceux de 2010".

 

Notre analyse : PSA récoltes les dividendes de l'ère Varin

 

2014 a été une année chinoise pour PSA, souligne Le Figaro : "En 2014, l'année où le constructeur a été recapitalisé par l'État et Dongfeng, la Chine est en effet devenue le premier marché du groupe, devant la France, faisant plus que jamais de l'Empire du milieu l'une des clefs essentielles de son retour à meilleure fortune", analyse le quotidien. Challenges parle quant à lui d'eldorado chinois pour PSA. Mais il a été conquis "après bien des avanies" nuance le magazine.

Un Facebook pour les pros

La presse en ligne revient sur le lancement par Facebook d'une version test de son application Facebook for work à destination des professionnels avec un petit groupe de sociétés. Facebook teste cet outil depuis plusieurs années en interne, souligne le Journal du Net. "Avec cette initiative, Facebook se positionne en concurrent direct de nombreux éditeurs de réseaux sociaux d'entreprise, au premier rang desquels Microsoft (avec Yammer), Salesforce (avec Chatter) ou encore Jive, pour ne citer que quelques-uns d'entre eux", note le site spécialisé. 

Mais Facebook for work n'est pas encore abouti : "Le problème semble être la politique «tout ou rien» du service. Une entrée est visible soit uniquement par l'employé qui l'a postée, soit par toute l'entreprise. Pour l'instant, Facebook at Work ne permet pas de créer des groupes pour un partage plus cloisonné en équipe", regrette 20 Minutes.

L'armée centrale dans la riposte française contre le terrorisme

A la Une de la presse, par exemple du Figaro, les vœux présentés par François Hollande sur le porte-avion Charles de Gaulle aux armées le 14 janvier. Le président a décidé de freiner la baisse des effectifs militaires pour lutter contre le terrorisme suite aux attentats qui se sont déroulés en France la semaine dernière. Les militaires ont apprécié, car ces effectifs ont beaucoup baissé ces dernières années : "Nicolas Sarkozy avait décidé de supprimer 54 000 postes, François Hollande a alourdi la facture de 24 500. Cette année, ce sont 7 500 postes qui doivent être supprimés, et à peu près autant les deux années suivantes", contextualise Les Echos.

 

Retrouvez ici notre interview de Charles Pellegrini : après les attentats, un vent de panique a souflé dans les grandes entreprises

 

Dans une infographie présentée sur son site Internet, Le Monde montre à quel point le budget de la défense a baissé en pourcentage du PIB depuis les années 60.

"Je demande au ministre de la Défense (Jean-Yves Le Drian) de me faire des propositions d'ici la fin de la semaine, en tenant compte évidemment des nécessités budgétaires", indique le chef de l'Etat dans la vidéo ci-dessous difusée par Le Figaro.

Difficiles négociations sur le dialogue social

La négociation sur le dialogue social en entreprise touche à sa fin. Les médias reviennent sur les difficultés que rencontrent les partenaires sociaux pour parvenir à un accord. La Tribune parle de la négociation "de la dernière chance".

"Les jeux sont d'autant plus compliqués que cette négociation n'oppose pas seulement le patronat et les syndicats, mais elle divise les organisations patronales entre elles", explique Le Figaro.

Comment l'économie réagit au terrorisme

BFM business s'intéresse aux conséquences sur l'économie des attentats qui se sont déroulés entre en France la semaine dernière. "L'évènement le plus structurel en économie c'est que cette histoire a réveillé l'idée que la priorité c'était la jeunesse, l'échec scolaire, le chômage des jeunes", qui est de 22 à 23% en moyenne en France, 45% dans les zones difficiles, explique Nicolas Doze. Il y a aussi un enjeu plus immédiat, souligne-t-il : "Les soldes 2015 ça va être un gros gadin".

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte