Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA propose 3 750 reclassements à Aulnay et 1 700 postes à Rennes

, , ,

Publié le

Le groupe a signé ce mercredi 10 avril un partenariat avec l'AFPA pour former 300 personnes d'Aulnay pour le compte de la RATP, de la SNCF et d'Aéroports de Paris (ADP).

PSA propose 3 750 reclassements à Aulnay et 1 700 postes à Rennes © PSA

PSA Peugeot Citroën avance dans le reclassement des salariés d'Aulnay et de Rennes. Denis Martin, le directeur industriel du groupe, a récapitulé lors d'une conférence de presse, ce mercredi 10 avril, le nombre des postes proposés aux salariés des deux sites.

A Rennes, le groupe, qui supprime quelque 1400 postes, devrait proposer 1700 solutions d'emplois selon la répartition suivante :
- 400 reclassements en mobilité interne à PSA (Vélizy, Sochaux, Poissy ou Trémery)
- 250 mesures de maintient dans l'emploi des seniors
- 600 postes seront proposés par le cabinet de reclassement Sodie
- 50 personnes bénéficieront de mesures de transition professionnelle
- 400 emplois seront proposés en externe dans le cadre de la réindustrialisation du site de Rennes.

A Aulnay, 3750 postes seront proposés aux 2 500 salariés en CDI, selon la répartition suivante :
- 1650 postes en reclassement interne (dont 1350 à Poissy et 300 sur les autres sites)
- 800 postes en CDI seront proposés à l'extérieur du groupe par le cabinet Sodie
- 800 CDI seront proposés dans le cadre de la réindustrialisation du site (notamment les postes d'ID Logistics)
- 200 emplois sont concernés par des mesures de maintient de l'emploi des seniors

Le groupe a par ailleurs signé hier un partenariat avec l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) visant à organiser la transition professionnelle de quelques 300 salariés d'Aulnay vers trois grandes entreprises qui embaucheront 100 personnes chacune en 2013 et 2014 : la RATP qui recrute des conducteurs de bus, la SNCF qui veut renforcer ses effectifs dans la maintenance sur ses centres de Paris Nord et Paris Est et dans l'entretien des caténaires, et ADP (Aéroport de Paris) et la filière aéroportuaire aussi de Charles de Gaulle, qui recherche des maintenanciers. Un centre de formation a été créé par l'Afpa sur le site d'Aulnay, qui pourrait être pérenne, a indiqué l'association.

Retard comblé d'ici à juillet à Aulnay

"Concernant le blocage d'Aulnay, le mouvement de grève a compté jusqu'à 340 personnes au plus fort de la grève, et aujourd'hui, environ 150 personnes bloquent la production, a expliqué Denis Martin. Il y a toujours des exactions et des voies de fait. Nous sommes passés de deux à une équipe et nous avons effectué des mobilités temporaires". Une partie de la production de C3 a été reportée vers le site de Poissy qui accueille une équipe de nuit. "Nous aurons rattrapé le décalage en juillet", assure le directeur industriel. En interne, on avance le chiffre de 14 000 C3 non produites depuis le début de la grève. Il ne sort aujourd'hui que 50 à 100 exemplaires de la C3 des chaînes de montage d'Aulnay chaque jour.

Patrick Déniel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle