PSA Poissy : le plan Rebond 2015 est en marche

Dès ce lundi 6 mai, un plan de 700 départs volontaires est mis en place sur le site francilien, dans le cadre de la réorganisation industrielle du groupe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

PSA Poissy : le plan Rebond 2015 est en marche

Après la validation en comité central d’entreprise du plan de réorganisation industrielle de PSA le lundi 29 avril, les premières mesures concrètes commence à s’appliquer à l’usine de Poissy (Yvelines). La direction du site avait annoncé la semaine dernière la mise en place d’un plan de 700 départs volontaires. Il prend effet dès lundi 6 mai : un guichet doit être ouvert dans les locaux pour renseigner les premiers salariés.

Ce plan fait partie du volet PREC (Plan de Redéploiement des Emplois et Compétences) de la réorganisation industrielle. Dans le détail, 446 postes d’ouvriers, 189 de techniciens et 67 de cadres sont concernés à Poissy. Le PREC vise à rediriger des salariés vers des postes ou métiers où le groupe manque de personnel tout en libérant des postes où les salariés sont trop nombreux pour la charge de travail effective. Le plan de départs volontaires devrait également permettre à des seniors de quitter l’entreprise.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La partie industrielle du site n’est pas la seule touchée par le PREC. Situé à côté de l’usine, le Pôle tertiaire, qui emploie 3 000 personnes dans les directions Qualité, Finance ou encore Ressources Humains, doit mettre en place un plan de 192 départs volontaires. Le site d’ingénierie de Carrières-sous-Poissy (Yvelines) devra lui se séparer de 22 salariés.

Reclasser des salariés d'Aulnay

L’usine de Poissy est aussi déjà concernée par le volet PSE (Plan de Sauvegarde pour l’Emploi) du plan de réorganisation industrielle. La direction de PSA a en effet prévu d’y reclasser la moitié des 3 000 salariés d’Aulnay-sous-Bois, après la fermeture de l’usine de Seine-Saint-Denis en 2014.

"Le dispositif devrait permettre d’identifier 1500 postes à l’intérieur du groupe, essentiellement à Poissy" précisait le 12 juillet dernier la direction de PSA, lors de l’annonce du Plan Rebond 2015 qui valide la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois. 315 salariés travaillent déjà depuis quelques semaines à Poissy. Ils ont bénéficié d’un dispositif de prêt temporaire entre les deux sites, afin de s’éloigner des tensions que connait Aulnay suite à la grève menée par plusieurs syndicats.

"Tous ces salariés devraient rester à Poissy" évoque-t-on en interne chez PSA. Pour pallier à la grève d’Aulnay, les cadences de la Citroën C3 ont augmenté à Poissy, passant de 35 à 45 véhicules par heure. Chaque jour 595 C3 sortent de la ligne 1, qui produit aussi en 3 équipes les DS3 (350 unités) et DS3 Cabrio (70 unités).

Pauline Ducamp

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS