L'Usine Auto

PSA Peugeot Citroën et Volkswagen se réorganisent, l’accent mis sur la Chine

, , , ,

Publié le

PSA Peugeot Citroën et Volkswagen ont révisé l’organisation de leur direction générale, faisant la part belle à leur stratégie en Chine.

PSA Peugeot Citroën et Volkswagen se réorganisent, l’accent mis sur la Chine

PSA Peugeot Citroën a dégainé en premier. Le 26 mai, il a présenté la réorganisation de son équipe dirigeante à compter du 1er septembre, avec la nomination d’un responsable des opérations du groupe pour l’Asie, Grégoire Olivier, ancien directeur des programmes et de la stratégie pour le groupe. « C’est un message très clair pour notre développement en Asie. Dans les dix ans à venir, l’Asie comptera au moins pour 60 à 80% de la croissance dans le monde », a commenté le président du groupe Philippe Varin.

Grégoire Olivier aura par exemple à gérer ses rapports avec le chinois Changan Automotive Group, avec qui il a l’intention de créer une entreprise commune. Le groupe envisage aussi l’implantation d’une nouvelle usine en Chine.  La réorganisation permet l’arrivée d’un nouveau membre, Claude Brunet, nommée directrice des Ressources humaines et qualité. Denis Martin, qui occupait ce poste, sera en charge de la direction industrielle en Europe (opérations industrielles et gestion des relations sociales). M. Varin a aussi récemment indiqué qu'il envisageait l'implantation d'une troisième usine, alors que les deux sites de Wuhan s'approchent de leur capacité maximale.

Neumann en Chine pour VW

Volkswagen aussi mise sur la Chine. Le groupe a nommé Karl-Thomas Neumann, ancien patron de Continental, au poste stratégique de directeur de Volkswagen en Chine, à la place de Winfried Vahland, qui prend la tête de Skoda. Pour le constructeur allemand, la Chine est devenu le premier marché, sur lequel il compte investir six milliards d’euros d’ici à 2012.

Ce jeu de chaises musicales a des conséquences sur la gestion du pôle véhicule électrique du constructeur. Le poste de chargé de mission pour la propulsion électrique occupé jusque là par Karl-Thomas Neumann est directement transféré à Rudolf Krebs, qui aura le défi de rattraper le retard du constructeur dans le domaine des véhicules propres. L’objectif du groupe étant de commercialiser ses premières modèles de série dès 2013.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte